Paris : les pistes d'Anne Hidalgo pour la régulation des trottinettes électriques

Paris : les pistes d'Anne Hidalgo pour la régulation des trottinettes électriques
Des trottinettes électriques à Paris, le 14 mai 2019.

, publié le jeudi 06 juin 2019 à 09h57

La loi Mobilité, actuellement débattue à l'Assemblée nationale, devrait encadrer l'usage des trottinettes électriques. Mais elle n'entrera pas en vigueur avant la fin de l'année.

La mairie de Paris veut mettre un terme "aux dérives constatées" autour de l'utilisation des trottinettes électriques dans les rues -et bien souvent sur les trottoirs- de Paris.

Anne Hidalgo doit présenter les mesures qu'elle entend prendre jeudi 6 juin à l'occasion d'une conférence de presse. La maire de la capitale pourrait annoncer notamment le bridage des engins, pour réduire leur vitesse maximale, selon RTL.



La mairie de Paris compte prendre de l'avance sur la loi Mobilité, qui devrait notamment encadrer l'usage des trottinettes électriques, mais qui n'entrera pas en vigueur avant la fin de l'année. Anne Hidalgo pourrait annoncer le bridage de ces véhicules, dont la limite de vitesse est aujourd'hui de 25 km/h. Une telle mesure ne devrait pas poser de problème technique, explique RTL, qui rappelle que la ville de Lyon l'a déjà fait.


Par ailleurs, l'édile pourrait également interdire le stationnement des trottinettes sur les trottoirs, aujourd'hui toléré mais qui crée de nombreuses nuisances pour les riverains. Des sanctions sont déjà prévues en cas de stationnement gênant pour les piétons : 35 euros, par exemple, pour un stationnement sur un passage piétons. 2.500 places réservées devraient être mises en place d'ici la fin de l'année, indique RTL, qui précise également que les usagers pourront garer leurs trottinettes électriques sur les emplacements motos et voitures.

Paris compte aujourd'hui 15.000 trottinettes, selon la radio, mais ce chiffre pourrait plus que doubler d'ici la fin de l'année pour s'établir à 40.000.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.