Paris : les images surréalistes du pillage d'une boutique en plein jour

Paris : les images surréalistes du pillage d'une boutique en plein jour©Panoramic

, publié le vendredi 11 décembre 2020 à 21h57

Une boutique de prêt-à-porter s'est fait attaquer sur le boulevard Saint-Germain, à Paris, au beau milieu de la journée vendredi. Une dizaine d'individus ont volé des doudounes de luxe.

C'est un pillage hors du commun.

Alors que l'hiver approche et que les températures baissent partout en France, une boutique parisienne s'est fait cambrioler en bonne et due forme vendredi 11 décembre. Comme le rapporte BFMTV, une dizaine d'individus sont entrés sans faire le moindre mystère de leurs intentions dans le magasin de prêt-à-porter de luxe, situé sur le boulevard Saint-Germain.


Onze malfaiteurs en tout se sont introduits dans la boutique non pas pour voler de l'argent... mais pour prendre de nombreuses doudounes et des vestes de luxe. Ces personnes sont ressorties les bras chargés de vêtements d'hiver. La scène s'est déroulée très vite sous les yeux du vendeur, fait écho le média.

Un vol à plusieurs milliers d'euros

BFMTV a pu avoir accès à la vidéo de surveillance et le vendeur ainsi que l'agent de sécurité n'ont pas osé s'interposer alors que le groupe s'emparait des manteaux. L'agent n'est pas intervenu, car comme pour toutes boutiques de luxe, il a pour consigne de ne pas confronter les malfaiteurs, explique l'expert en sécurité Guillaume Farde à nos confrères. D'autant plus que les individus étaient bien plus nombreux que lui et cela aurait pu dégénérer.

Pour le moment, il semble difficile de connaître le montant total du vol de doudounes et de manteaux dans la boutique parisienne. Néanmoins, ces vêtements d'hiver peuvent aller jusqu'à des milliers d'euros. Il est donc déjà envisagé que les individus aient ciblé la boutique afin de faire un trafic de revente de ces manteaux. Le vendeur a déjà porté plainte et une enquête pour vol a été ouverte. Pour le moment, personne ne sait si la police a déjà des pistes sur les voleurs de manteaux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.