Paris : les images glaçantes d'une commerçante attaquée par 8 voleurs

Paris : les images glaçantes d'une commerçante attaquée par 8 voleurs©Panoramic
A lire aussi

publié le vendredi 04 décembre 2020 à 08h30

A Paris, la maroquinerie de luxe vintage LaGAllery a été cambriolée en plein jour, mercredi 2 décembre, par une "horde" de huit voleurs. La galeriste est choquée et blessée.

Cinq personnes sont en garde à vue, selon le Parisien jeudi.

"C'est une véritable horde de garçons qui me sont tombés dessus. Violents. Un moment de terreur. Je n'ai pas voulu jouer au cow-boy mais je me suis défendue. C'était instinctif !", a confié au Parisien Tania, fondatrice de LaGAllery, une maroquinerie de luxe qui vend des pièces vintage uniques des années 1920 à 1980.

Tania a "mal partout". Elle a été blessée au poignet et au bras. Mercredi 2 décembre, huit jeunes hommes ont en effet surgi dans sa petite galerie située près du musée d'Orsay, dans le chic VIIe arrondissement de Paris.



En quelques minutes, les voleurs masqués ont volé tout ce qu'ils pouvaient. Il y en aurait pour plus de 60 000 euros de marchandises volées et de dégâts. Seule, Tania a tout de même tenté de stopper les malfaiteurs : elle leur crie d'arrêter et, malmenée, parvient à les refouler à l'extérieur. Le dernier "grand garçon" lui agrippe alors le poignet et lui arrache son bracelet.

Si la horde a tenté de prendre la fuite, deux complices véhiculés les attendant à l'extérieur, c'était sans compter sur l'aide du quartier. "Mes voisins, riverains et commerçants m'ont entendue crier. Ils sont arrivés, ont appelé la BAC. L'antiquaire leur a couru après. Un voisin a relevé le numéro d'immatriculation de la voiture. Il y a eu une belle solidarité."

La police est arrivée rapidement et a quadrillé le secteur. Deux suspects, reconnus par Tania, ont été immédiatement interpellés avec deux grands sacs. Trois autres voleurs ont été arrêtés dans la soirée dans un autre quartier de la capitale. Le reste de la bande est activement recherché. Jeudi matin, la jeune commerçante est passée au commissariat apporter "croissants et chouquettes" aux policiers. Elle a prévu de rouvrir sa Gallery ce vendredi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.