Paris : la vitesse limitée à 30km/h dans presque toute la ville dès fin août

Paris : la vitesse limitée à 30km/h dans presque toute la ville dès fin août©PHILIPPE LOPEZ / AFP

publié le jeudi 08 juillet 2021 à 18h55

Cette mesure vise d'abord à améliorer la sécurité routière, à faire "baisser les nuisances sonores" et à "adapter" la ville au changement climatique, a fait valoir l'adjoint aux transports et à la voirie de la maire PS Anne Hidalgo, David Belliard (EELV), ce jeudi 8 juillet.

Tout doux sur l'accélérateur ! Dès fin août et dans presque tout Paris, la circulation des véhicules sera limitée à 30 km/h, hormis le périphérique, les boulevards des maréchaux et quelques axes, comme l'annonce l'adjoint aux transports et à la voirie de la maire PS Anne Hidalgo, David Belliard (EELV), ce jeudi 8 juillet.



Cette mesure, prise en concertation avec la préfecture de police, vise d'abord à améliorer la sécurité routière, à faire "baisser les nuisances sonores" et à "adapter" la ville au changement climatique, a fait valoir l'élu écologiste.

Aujourd'hui, 60% de la capitale doit déjà respecter cette limitation.

Diminuer la place de la voiture

Dans le détail : le boulevard périphérique, que la Ville voudrait faire passer à 50 km/h, reste limité à 70 km/h. Les boulevards des maréchaux, deux portions des quais de Seine, certaines voies des bois de Boulogne et Vincennes, quelques grands axes de l'ouest parisien (Champs-Elysées, Foch, Grande Armée, rue Royale), du XIIe (est) et du XIVe (sud) restent limités à 50 km/h.

"L'enjeu, c'est de diminuer la place de la voiture, ce qui passe par la baisse de la vitesse", a assumé l'adjoint chargé de la transformation de l'espace public qui veut ainsi "sécuriser" les rues de la capitale "pour les plus vulnérables : les piétons, les cyclistes, les enfants et les seniors".

Cette mesure vise aussi à aller vers une "ville moins bruyante", souligne David Belliard. "On baisse les nuisances sonores, on fluidifie le trafic en diminuant les effets d'accélération et de décélération", a encore dit l'adjoint, rappelant qu'il s'agissait d'un engagement de campagne des écologistes repris par Anne Hidalgo lors de sa réélection en 2020.

Libérer "entre 20 et 50 cm de chaussée"

Dans une interview accordée au Parisien en mars dernier, l'adjoint aux transports et à la voirie de la maire soulignait déjà que "la réduction de 20 km/h de la vitesse de circulation sur une voie urbaine permet une baisse, de l'ordre de 3 décibels du volume sonore aux abords de la voie".

L'initiative devrait, en outre, permettre de "libérer entre 20 et 50 cm de chaussée. Ces espaces ainsi gagnés peuvent servir pour d'autres usages comme l'élargissement des trottoirs, d'une piste cyclable ou la végétalisation", détaillait-il encore.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.