Paris : bientôt des cours à l'extérieur pour limiter la propagation du Covid-19 ?

Paris : bientôt des cours à l'extérieur pour limiter la propagation du Covid-19 ?
(Photo d'illustration)
A lire aussi

, publié le mardi 02 mars 2021 à 14h05

La proposition de la maire Anne Hidalgo de faire classe dehors pour limiter les risques de propagation du Covid-19 semble convaincre les syndicats et le ministre de l'Education nationale. 

Alors que toute l'Île-de-France est en "surveillance renforcée" au Covid-19, la maire PS de Paris Anne Hidalgo a réitéré lundi 1er mars son opposition à un confinement de la capitale le week-end, prônant au contraire l'accès aux espaces publics pour la population. Elle a également proposé "aux enseignants de faire cours fenêtres ouvertes en profitant notamment du retour des beaux jours". "Je propose aussi à l'Education nationale de permettre aux enseignants de faire classe en extérieur toutes les fois que cela sera possible." 




Ghislaine Morvan-Dubois, présidente de la section parisienne de la FCPE (Fédération des conseils de parents d'élèves), trouve l'idée excellente, surtout "si ça peut permettre de maintenir des élèves dans un groupe-classe et avec leur enseignant", explique-t-elle à BFMTV, tout en prévenant qu'il faudrait "peut-être diversifier les lieux pour que tout le monde puisse y avoir accès". 

De l'organisation

"Enseigner la division à l'école élémentaire, on peut très bien le faire en extérieur", estime de son côté Élisabeth Kutas, secrétaire départementale du syndicat SNUippp-FSU, le syndicat majoritaire des instituteurs et professeurs des écoles, mais tout ça "demande de l'organisation". Une proposition qui semble également "séduisante " aux yeux de sa collègue Caroline Pecqueur, qui reste néanmoins sceptique sur la faisabilité du projet. "Il faut rappeler qu'à Paris, il y a quand même 650 écoles, environ dix fois plus de classes, donc beaucoup d'élèves pour des espaces verts peu nombreux. Donc ça ne peut pas être un réponse à la crise sanitaire en soi. Ça restera anecdotique", a-t-elle estimé. 

Invité mardi matin de France Inter, le ministre de l'Education national Jean-Michel Blanquer s'est de son côté dit "d'accord avec cette approche". "Je l'ai dit au printemps dernier, à la sortie du confinement, en m'inspirant de ce qu'il se passe au Danemark. Ce sont des choses que l'on peut dire même quand il n'y a pas de contamination. Faire cours dehors peut être très agréable et positif, encore faut-il que la météo le permette. Si elle parlait des beaux jours, on peut être d'accord avec cette approche."
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.