Paris : Anne Hidalgo veut supprimer la grande roue de la place de la Concorde

Paris : Anne Hidalgo veut supprimer la grande roue de la place de la Concorde
La grande roue à Paris, le 8 janvier 2017.

, publié le jeudi 09 novembre 2017 à 11h45

VIDÉO. La maire de Paris trouve la grande roue de Marcel Campion aussi inesthétique qu'elle désapprouve les méthodes du "roi des forains".

La proposition de la supprimer va être déposée le 20 novembre.

La guerre entre la mairie de Paris et Marcel Campion risque de prendre un nouveau tournant. Après avoir supprimé le Marché de Noël des Champs-Élysées, créé en 2008 par le "roi des forains", Anne Hidalgo veut désormais se débarrasser de la grande roue de la place de la Concorde, a révélé jeudi matin 9 novembre RTL. La maire de la capitale va déposer une proposition lundi 20 novembre 2017 au Conseil de Paris pour supprimer le manège.

"Il y a un an, les conseillers de Paris ont adopté un vœu pour que l'installation de la grande roue sur la place de la Concorde soit remise en débat à l'automne 2017. Nous y sommes. L'exécutif municipal tiendra parole en organisant ce débat lors du Conseil de Paris du 20 novembre", a confirmé par la suite la Ville de Paris à l'AFP. Si la mesure est votée par les conseillers de Paris, l'attraction sera supprimée lorsque que la convention de deux ans, accordée à Marcel Campion, arrivera à son terme, soit en mai 2018.

"Cette proposition vise à ce que la place de la Concorde retrouve pleinement son caractère patrimonial auquel de nombreux Parisiens et associations rappellent régulièrement leur attachement", a expliqué la Ville de Paris. "Il s'agit de restaurer la perspective visuelle historique qui relie l'Arc de Triomphe au Louvre, tout en facilitant la circulation des piétons dans ce secteur très touristique", a-t-elle conclu.

LES MÉTHODES DE CAMPION CONTESTÉES

Selon RTL, en plus de ne pas aimer la grande roue, Anne Hidalgo ne supporterait plus les méthodes de Marcel Campion. En début de semaine, ce dernier a appelé les forains à se mobiliser pour protester contre la suppression du Marché de Noël. Résultat : les forains ont mené lundi et mardi des opérations escargot autour de la capitale, ralentissant fortement le trafic.

Mais pour la Mairie de Paris il n'y a "aucun lien" entre les deux sujets, et il ne s'agit "pas du tout" d'une attaque contre les forains, la suppression de la grande roue ayant déjà été débattue "bien avant" l'affaire du marché.



Le "roi des forains" ne compte pas se laisser faire. Il a déposé un référé-suspension contre la décision de la mairie de Paris et donné rendez-vous au 14 novembre, date de l'audience, pour décider ou non de nouvelles actions, en fonction de la décision judiciaire. "

J'ai eu beaucoup de procédures avec différentes municipalités, je n'ai jamais perdu", a-t-il déclaré au micro de RTL. "C'est un règlement de comptes", a-t-il dénoncé sur BFMTV.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.