"Parent 1, parent 2" : face à la polémique, LREM prêt à faire marche arrière

"Parent 1, parent 2" : face à la polémique, LREM  prêt à faire marche arrière
Des parents emmenant leur enfant à l'école (photo d'illustration).

Orange avec AFP-Services, publié le vendredi 15 février 2019 à 18h54

La co-raporteure du projet va proposer un amendement pour conserver les termes de "père" et de "mère" pour tenter de satisfaire tout le monde.

L'amendement qui consacrait  l'homoparentalité dans les formulaires scolaires en remplaçant les mentions "père et mère" par "parent 1 et parent 2" avait vivement fait réagir. 

La co-rapporteure du projet de loi pour une "école de la confiance", Anne-Christine Lang (LREM), compte donc proposer de réécrire la mesure votée pour une formulation qui "ne blesse personne".

Un texte "déshumanisant" pour ses détracteurs

Le vote de l'amendement en première lecture avait suscité de vives protestations à droite et à l'extrême droite, ainsi que parmi les mouvements conservateurs, comme la Manif pour tous qui juge le texte "absolument déshumanisant". 

Si la FCPE, première fédération de parents d'élèves, s'est félicitée en revanche du vote, l'Association des familles homoparentales (AFDH) a dit craindre "une hiérarchie parentale".

Le projet de loi "pour l'école de la confiance" de Jean-Michel Blanquer sera présenté en nouvelle lecture à l'Assemblée le 19 février pour adoption définitive.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.