Palmarès des prénoms 2017 : Louise et Gabriel en tête

Palmarès des prénoms 2017 : Louise et Gabriel en tête
Il y a huit prénoms anciens dans le top 20 du palmarès 2017.

, publié le mercredi 19 octobre 2016 à 13h29

Selon "L'Officiel des prénoms", qui sortira jeudi en librairie, les prénoms rétro et brefs devraient être les préférés des jeunes parents pour l'année 2017. Selon Le Parisien, qui a pu consulter l'ouvrage, les prénoms finissant en "a" et en "o" garderont également la cote.

Quels seront les prénoms préférés des Français en 2017 ? Louise et Gabriel si l'on en croit l'édition 2017 de "l'Officiel des prénoms".

Son auteure, Stéphanie Rapoport, s'appuie depuis près de vingt ans sur les statistiques de l'Insee et des registres de l'état civil pour obtenir ces projections. Côté filles, derrière Louise - qui conserve sa première place et qui devrait être donné près de 5.000 fois en 2017 -, on retrouve Jade, Emma, Chloé, Alice, Inès, Léa, Manon, Lina et Mila. "Louise conforte la domination de la mode rétro avec Alice et Rose", explique au Parisien Stéphanie Rapport. "Le prénom vient concurrencer de plein fouet (la mode) des terminaisons en a, toujours très populaires avec huit prénoms présents dans le top 20".



ADAM DANS LE TOP 5 CHEZ LES GARÇONS

Pour les garçons, Gabriel (donné près de 6.000 fois en 2017) arrive loin devant Jules, Raphaël, Léo, Adam, Lucas, Ethan et Hugo. Adam, prénom de l'Ancien Testament, arrive en tête à Paris, Lille, Marseille ou Nice. "Il a l'avantage de s'adapter culturellement, et de façon internationale, à toutes les religions, les couples mixtes l'adorent", décrypte Stéphanie Rapoport. Léo perd sa première place mais les prénoms terminant en "o" restent très présents, en s'affichant à cinq reprises dans le top 20. "Les parents cherchent de la douceur dans la prononciation et privilégient donc les sonorités en voyelles et les prénoms courts d'une ou deux syllabes", poursuit la spécialiste.


"L'objectif est de heurter le moins possible les oreilles", ajoute Stéphanie Rapoport. "Le rétro a la cote également, mais pas n'importe lequel. Il faut du classique et du disparu. Louis, Jules, Paul chez les garçons et Louise, Alice (5e), Camille (13e) ou Rose (15e) chez les filles embrassent toutes ces composantes". Les prénoms composés sont eux loin derrière. "Il faudra attendre que les porteurs d'aujourd'hui, les Jean-Marie ou les Marie-Claude, disparaissent pour voir leurs prénoms revenir, peut-être, à la mode dans quelques décennies".

UNE OFFRE PLÉTHORIQUE

"L'officiel des prénoms 2017" répertorie 12.000 prénoms différents. "Neuf prénoms sur dix sont désormais portés par moins de 3.000 personnes en France", souligne Stéphanie Rapoport. "Il y a cinquante ans, le choix était bien plus restreint puisque les Marie, Jean et Michel sont encore plus de 500.000 aujourd'hui".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.