Ouragan Irma : "On découvre l'horreur", racontent les habitants de Saint-Martin et Saint-Barthélémy

Ouragan Irma : "On découvre l'horreur", racontent les habitants de Saint-Martin et Saint-Barthélémy
Des secouristes déblaient les abords d'une maison sur l'île de Porto Rico, le 6 septembre 2017
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 07 septembre 2017 à 08h30

Un paysage apocalyptique. Voilà ce qu'ont pu constater les habitants des Antilles après le passage du puissant ouragan Irma.

Un premier bilan fait état de huit morts et 21 blessés à Saint-Martin. Selon les estimations les plus pessimistes, l'île serait détruite à 95%.

Partout, des scènes de désolation. Mer déchaînée, toitures arrachées, bateaux envolés : l'ouragan Irma a ravagé Saint-Martin et "totalement dévasté" la petite île de Barbuda mercredi 6 septembre. Au réveil, la métropole tentait de dresser un bilan humain et matériel des dégâts causés par les rafales de vent mais les communications étaient toujours difficiles à établir. Les réseaux téléphoniques étaient hors service sur l'île de Saint-Barthélémy dans la matinée.

À Saint-Barthélémy, le chaos règne aussi. "On découvre l'horreur", raconte une personne sur place interrogée par BFMTV. Plusieurs témoignages font état de champs de ruines, comme si une bombe avait "soufflé" les alentours, notamment sur la petite île de Barbuda.



Sur place, lorsque le réseau internet le permettait, les habitants et touristes ont diffusé des images invraisemblables de vent s'engouffrant dans une chambre et d'habitations rasées.





Même constat dans la ville de Marigot, sur l'île de Saint-Martin, où une touriste montre son hôtel détruit par les vents autant que par la montée des eaux.







Le bilan le plus dramatique est venu de la partie française de Saint-Martin, avec six morts confirmés et une île "détruite à 95%" selon le président du conseil territorial, Daniel Gibbs. Toutefois le bilan pourrait être bien plus lourd. Le préfet de la Guadeloupe a averti que le décompte des victimes n'était "pas définitif, loin de là" tandis qu'un autre ouragan, Jose, pourrait se diriger vers les Petites Antilles en fin de semaine.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
37 commentaires - Ouragan Irma : "On découvre l'horreur", racontent les habitants de Saint-Martin et Saint-Barthélémy
  • on decouvre l horreur ??? non on decouvre juste ce que la nature peut faire, et l on y peut rien contre ca.

  • Quand je lis ces commentaires remplis de fiels,cette jalousie envers une certaine population nantie mais il y a aussi les locaux qui beaucoup vivent dans des maisons très fragiles
    et qui sont loin d'être des privilégiés !,honte à tous ces envieux!

  • NICOLAS HULOT avait déja averti que la planéte allait se dégrader de plus en plus si les humains ne se réveillaient pas depuis les années 1980 ou je le regardait a la télé dans ushuaia et il montrait au gens ce que la planéte allais devenir si on ne fait rien.il a toujours défendu la planéte et la nature alors pourquoi les gens lui en veulent.

  • Toutes mes pensées et ma compassion vont aux résidents sinistrés de ces îles, souvent des gens d'origine modestes vivant surtout du tourisme.
    Par contre, je trouverais normal que toutes ces stars et milliardaires qui viennent se pavaner régulièrement dans ces endroits mettent la main au porte monnaie.

  • le chef va venir! pourquoi faire? ah oui des photos sélectionnées (tenue orange de la sécurité civile ou avec un sac de ravitaillement sur l'épaule) mais sans l'aide de l'armée, la marine, l'aviation. Pas d'hélico, pas de navires, pas de gros porteurs, pas de génie militaire, pas de train (transports) peut-être Trump pourra aider avec ses moyens ... allez on marche!