Orages: plus que quatre départements maintenus en vigilance orange

Orages: plus que quatre départements maintenus en vigilance orange
Fortes pluies le 14 octobre 2019 à Bordeaux

, publié le mardi 15 octobre 2019 à 07h26

Météo-France a maintenu mardi matin en vigilance orange quatre départements, en raison d'un épisode d'orages d'automne localement violents, appelé à cesser à midi.

Lundi après-midi, jusqu'à 46 départements étaient concernés par l'alerte 

Les quatre départements qui restent sont les Alpes-de-Haute-Provence, les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse.

Des orages forts se produisent actuellement sur l'ouest des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse. D'autres orages concernent le Var et les Alpes-Maritimes. Ces derniers remontent vers le nord, selon un bulletin diffusé à six heures.

"On a relevé 40 à 50mm sur le nord et l'est de l'Hérault, sur l'ouest du Gard 50 à 80mm. Sur les Bouches-du-Rhône, on relève 40 à 50mm tombés en 1 à 2 heures. Sur le Vaucluse les cumuls sont moins élevés, de l'ordre de 30 à 40mm sur le sud-ouest du département", a détaillé le bulletin en précisant que "sur ces départements, on a relevé des rafales de l'ordre de 90km/h".

Une  ligne orageuse axée nord-sud et concernant l'ouest du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône se déplace lentement vers l'est.

D'autres orages venant de la mer concernent le Var puis les Alpes-de-Haute-Provence.

Ces vagues orageuses, relativement mobiles, donnent cependant de très fortes pluies autour de 30 à 50 mm en peu de temps et localement autour de 80-90 mm dans les départements en vigilance Orange Pluie-Inondation.

Elles s'accompagnent aussi de grêle, de très fortes rafales de vent pouvant dépasser 90/100 km/h voire de phénomènes tourbillonnaires pour les départements en vigilance Orange Orages.

Météo France conseille de "ne pas s'engager en aucun cas, à pied ou en voiture, sur une voie immergée" et, "dans les zones habituellement inondables", de mettre "en sécurité les "biens susceptibles d'être endommagés"et surveillez la montée des eaux".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.