Orages : l'alerte étendue à 32 départements

Orages : l'alerte étendue à 32 départements
La fin de la vigilance est prévue pour dimanche 10 juin, minuit.

Orange avec AFP, publié le samedi 09 juin 2018 à 14h50

Alors que 17 départements étaient en alerte tôt ce samedi matin, 32 départements étaient concernés par la vigilance orange aux orages dans l'après-midi.

Météo-France a étendu son alerte orage à huit départements supplémentaires, samedi après-midi 9 juin, alors que vingt-quatre départements avaient déjà été placés en vigilance orange dans la matinée.

Paris et la petite couronne, la Seine-et-Marne (77), les Yvelines (78), l'Essonne (91) et le Val-d'Oise (95), viennent s'ajouter aux départements déjà en vigilance oranges : la Charente, la Charente-Maritime, le Gers, la Gironde, les Landes, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, le Calvados, les Côtes-d'Armor, l'Ille-et-Vilaine, la Manche, la Mayenne, l'Orne, le Maine-et-Loire, la Sarthe, le Finistère, le Morbihan, la Loire-Atlantique, l'Eure-et-Loire, le Loir-et-Cher, le Loiret, l'Indre-et-Loire, l'Indre et le Cher.



Au total, 32 départements sont donc concernés par l'alerte de Météo France, qui devrait prendre fin dimanche à minuit.

Des orages "virulents" accompagnés de fortes précipitations
"L'activité orageuse reprend ce matin sur le nord-ouest du pays. À partir de la fin de matinée, une intensification des orages est prévue sur les départements placés en vigilance orange", a indiqué Météo-France dans son bulletin matinal, samedi 9 juin.

"Jusque cet après-midi et ce soir, ces orages s'annoncent virulents accompagnés de fortes précipitations. Ils pourront donner des cumuls de 50 à 80 mm en trois ou quatre heures. Outre une forte activité électrique, de la grêle pourra être observée dans les premières précipitations", a détaillé Météo-France qui annonce également pour des "oranges violents sur l'Aquitaine" samedi soir. Dans les départements en vigilance jaune, des orages vont éclater de façon plus éparse.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU