Orages et inondations: 48 départements en vigilance orange

Chargement en cours
48 départements de l'Ouest, du Centre et de l'Est du pays sont en "vigilance orange", pour le risque d'orages violents
48 départements de l'Ouest, du Centre et de l'Est du pays sont en "vigilance orange", pour le risque d'orages violents
1/2
© AFP

AFP, publié le dimanche 03 juin 2018 à 18h06

Météo-France a placé dimanche 48 départements de l'Ouest, du Centre et de l'Est du pays en "vigilance orange", prévenant du risque d'orages violents, de fortes pluies et donc d'inondations.

La foudre doit d'abord frapper toute la façade atlantique, à commencer par la Bretagne vers 12h00, et traverser le pays en direction de l'est.

"Les orages vont se multiplier d'abord sur la Nouvelle-Aquitaine et le Massif central puis sur un large axe allant de la Bretagne vers le Centre et le nord de Rhône-Alpes et un peu plus tardivement de la Bourgogne au Nord-Est", a expliqué l'institut météorologique.

Il prévient du risque de voir "localement des inondations-éclairs" dues à des précipitations qui pourraient atteindre "jusqu'à 30 à 50 mm localement, voire très ponctuellement 80 mm en pointe".

"Des vies et des biens peuvent être, localement, mis en danger", souligne Météo-France, qui rappelle les précautions d'usage: être prudent dans ses déplacements et loisirs, s'abriter à l'intérieur, éviter d'utiliser le téléphone et les appareils électriques quand tombe la foudre.

Sept départements sont par ailleurs en vigilance jaune "inondations", principalement dans le Sud-Ouest (Landes, Gers, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Haute-Garonne et Lot-et-Garonne) ainsi que l'Isère.

"Les orages vont s'atténuer en seconde partie de nuit de dimanche à lundi", a indiqué Météo-France. La vigilance dure jusqu'à lundi 3h00.

Initialement dimanche matin, Météo-France avait placé 29 départements en vigilance orange.

Le mois de mai avait déjà été marqué par la fréquence exceptionnelle des orages en France, qui n'avait jamais subi autant d'impacts de foudre ce mois-là depuis au moins 2000.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.