Orages : cinq départements de l'Est en alerte

Orages : cinq départements de l'Est en alerte
Bordeaux, le 8 juin 2017.

Orange avec AFP, publié le jeudi 31 mai 2018 à 10h25

Le sol de l'Hexagone a été frappé par plus de 155.000 impacts de foudre depuis le début du mois, du jamais vu depuis au moins 2000 et le début des recensements mis en place par Météo-France.

Le tonnerre gronde encore. Après un épisode électrique digne d'un mois d'août mercredi, Météo France a placé jeudi matin 31 mai cinq départements de l'est de la France en vigilance orange aux orages.

Il s'agit de la Meurthe-et-Moselle, de la Moselle, du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et des Vosges. Cet épisode orageux intense devrait avoir lieu dans la soirée.

Une grande partie du pays sera par ailleurs de nouveau marquée ce jeudi par une "grande instabilité". Les averses vont "se multiplier et devenir orageuses, avec à nouveau un risque localisé de grêle et de grosses précipitations en peu de temps", prévient Météo-France.



Le sol de l'Hexagone a été frappé par plus de 155.000 impacts de foudre depuis le début du mois, du jamais vu depuis au moins 2000 et le début des recensements mis en place par Météo-France.

Des épisodes orageux en fin de semaine

À l'origine de ce phénomène météo : le maintien sur la France d'une masse d'air chaude et humide. "Et ce printemps a une particularité : l'atmosphère est un peu tourneboulée, puisque l'air chaud se situe plutôt au nord de l'Europe et l'air frais est dévié vers le Sud", explique le prévisionniste Patrick Galois, évoquant la présence d'"un anticyclone vissé sur la Scandinavie depuis plusieurs semaines". Toulouse a ainsi connu un mois de mai plus frais qu'Oslo, où il a fait 29°C.

Et ce n'est pas fini... Après une "petite accalmie" vendredi et samedi, une nouvelle "goutte froide océanique" dimanche et lundi va réactiver les orages, prévient le prévisionniste, car "on a toujours ce blocage avec l'anticyclone" sur le Nord.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU