Orage "diluvien" à Beauvais, une personne emportée par les eaux

Orage "diluvien" à Beauvais, une personne emportée par les eaux
(illustration)

publié le mardi 22 juin 2021 à 08h40

Un orage stationnaire s'est abattu sur la ville en milieu de soirée, causant des crues-éclairs dévastatrices.

D'importants moyens de recherche ont été mobilisés dans la nuit de lundi 21 à mardi 22 juin à Beauvais après un témoignage "faisant état d'une personne tombée" dans une rivière à la suite d'un orage "diluvien", a annoncé la préfecture. "Plongeurs, maître chien et drones équipés de caméras thermique" ont été mobilisés pour retrouver cette personne qui serait tombée dans le Thérain, un affluent de l'Oise traversant Beauvais.


"La situation se normalise", a cependant indiqué la préfecture en fin de matinée, alors que le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin était attendu sur place à la mi-journée. Tout en soulignant qu'une "grande vigilance" était maintenue, "car les précipitations doivent se poursuivre". 

L'orage "diluvien" qui "a stationné sur Beauvais entre 22h et 23h ce lundi" a entraîné "entre 35 et 60 mm de pluie localement", selon la préfecture de l'Oise. "Près de 600 interventions ont été engagées par les services d'incendie et de secours, dont 412 à Beauvais, 92 à Tillé et 57 à Auneuil", communes jouxtant Beauvais.

Plusieurs routes sont "impraticables" et "les inondations ont également affecté des habitations et bâtiments publics".  "L'hôpital de Beauvais en particulier a subi des inondations importantes mais sans coupure d'électricité" et "un avion qui devait atterrir à Beauvais a été détourné sur l'aéroport de Lille", a encore indiqué la préfecture.



La Somme, autre département de Picardie, a également été touchée dans la soirée par d'importants orages qui ont provoqué des "inondations par ruissellement" et le débordement de certains cours d'eau, selon la préfecture. A Loeuilly, un camping a notamment dû être évacué et une dizaine de personnes mises à l'abri dans la salle des fêtes. Des inondations ont aussi eu lieu dans le centre de Reims. 

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.