Opération antiterroriste dans l'Essonne: un attentat "imminent" déjoué, 3 interpellations

Opération antiterroriste dans l'Essonne: un attentat "imminent" déjoué, 3 interpellations
Un fourgon de police (illustration)

Orange avec AFP, publié le jeudi 08 septembre 2016 à 22h18

Selon les premiers éléments révélés ce soir par Bernard Cazeneuve, les forces de l'ordre semblent bien avoir gagné une "course contre la montre" dans l'enquête ayant suivi la découverte d'une voiture bourrée de bonbonnes de gaz dans une rue jouxtant Notre-Dame de Paris.

Ce jeudi 8 septembre, à Boussy Saint Antoine (Essonne), trois jeunes femmes âgées de 39, 23 et 19 ans ont été arrêtées, dont la fille du propriétaire de la voiture suspecte. Cette dernière, la plus jeune des trois, était fichée S et radicalisée.

Lors de l'interpellation, elle a tenté de poignarder le policier et a été grièvement blessée. Les interpellations ont eu lieu devant un appartement. Les trois femmes avaient été localisées en fin d'après-midi. Le RAID avait été appelé mais les 3 filles sont sorties avant l'arrivée des équipes spécialisées. Les agents de la DGSI sont alors intervenus.

CAZENEUVE CONFIRME

D'autres attaques "violentes" et "imminentes" étaient à prévoir selon Bernard Cazeneuve, qui a salué la "très belle performance" des services d'enquête. Selon i-Télé, les trois jeunes femmes s'apprêtaient à commettre un attentat. Selon la même source, des signaux alarmants avaient été lancés, notamment à la gare de Lyon où des policiers ont été déployés.


D'autres cibles avaient été désignées. C'est en début de soirée que les suspectes ont pu être arrêtées. L'opération a été menée par la DGSI. Le pronostic vital du policier blessé dans l'opération n'est pas engagé.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU