ONPC : le témoignage poignant d'un surveillant de prison

ONPC : le témoignage poignant d'un surveillant de prison©Source Non Stop Zapping

Source Non Stop Zapping, publié le dimanche 21 janvier 2018 à 10h21

Samedi 20 janvier dans "On n'est pas couché", Laurent Ruquier recevait Jean-François Forget, secrétaire général du syndicat pénitentiaire UFAP-UNSA. Très éprouvé, ce dernier a tenu à briser un tabou en évoquant le taux de suicides dans la profession.

Il y a quelques jours, l'agression de trois surveillants pénitentiaires par un détenu radicalisé à Vendin-le-Vieil dans le Pas-de-Calais a secoué l'opinion publique. Un peu partout en France, une vague de révolte s'est emparée des surveillants de prison qui réclament plus de moyens pour plus de sécurité.



Samedi 20 janvier dans "On n'est pas couché", Laurent Ruquier recevait Jean-François Forget, secrétaire général du syndicat pénitentiaire UFAP-UNSA. Très éprouvé, l'homme a tenu à briser le tabou : "Ce dont on ne parle jamais, ce sont les conséquences de toute cette violence carcérale, de cette destruction à petit feu des personnels. Nous avons la profession d'Europe tous corps et métiers confondus, privé et public confondus, qui avons le taux de suicide le plus élevé. Et ça ne chahute personne" a-t-il déclaré.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU