"On a besoin de faire revenir les enfants à l'école", affirme Emmanuel Macron

"On a besoin de faire revenir les enfants à l'école", affirme Emmanuel Macron
Le président visite une école élémentaire à Poissy (Yvelines), le 5 mai 2020.

, publié le mardi 05 mai 2020 à 14h00

Le chef de l'Etat a assuré qu'il n'envisageait pas de mesures de contrainte pour obliger les maires à rouvrir les écoles. 

"Dans la vie d'un enfant, rester deux mois à la maison, c'est quand même très traumatisant, on a des enfants qui décrochent (...) les inégalités sociales, les inégalités de logement sont multipliées", a déclaré Emmanuel Macron mardi 5 mai à l'issue d'une visite dans une école de Poissy (Yvelines). "On a besoin de faire revenir les enfants à l'école", a poursuivi le chef de l'Etat, interrogé sur la réouverture controversée des établissements scolaires à compter du 11 mai.



"Mon objectif c'est que tous les enfants qui ont besoin de revenir à l'école parce qu'ils sont décrocheurs, parce qu'ils sont dans des familles qui n'arrivent pas bien à les aider, parce que les parents doivent retravailler (...) puissent trouver une école ouverte", a assuré le président. 

Plaidant à plusieurs reprises pour un "retour progressif et concerté", Emmanuel Macron a indiqué ne pas envisager de mesures de contrainte pour obliger les maires à rouvrir les écoles : "tous les maires m'ont dit : nous, on veut ouvrir", a-t-il expliqué, ajoutant "comprendre" les angoisses des maires. "Ils veulent bien faire donc il faut leur laisser le temps de bien faire, et la souplesse", a-t-il poursuivi. 



Comment s'effectuera le retour à l'école ? "Le 11, dans la plupart des écoles, ce sera une journée de pré-rentrée" pour les enseignants, a expliqué le chef de l'Etat.

"Le 12, ou le 14 - il faut laisser sur le terrain les choix, peut-être chez certain un peu plus tard -  on va accueillir progressivement les enfants", a-t-il indiqué. L'école va être organisée en quatre temps : en classe, en étude dirigée, en "vie pédagogique mais non scolaire" et à la maison.

"L'éducation nationale s'est mobilisée et on a apporté une offre éducative à distance : qu'on n'aille pas dire que les enseignants étaient en vacances. Ils se sont mobilisés, ils ont beaucoup travaillé et je voudrais leur rendre hommage. Il y a un formidable travail qui a été fait par nos enseignants", a salué Emmanuel Macron.



Le président s'est voulu rassurant pour les enseignants qui ne voudraient pas reprendre les cours. "La règle, c'est simple : on ne vous mettra jamais en situation de danger. Je veux que les choses soient bien organisées", a-t-il affirmé. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.