Omicron : "C'est le variant que l'on craignait", estime le Pr Delfraissy

Omicron : "C'est le variant que l'on craignait", estime le Pr Delfraissy
Jean-François Delfraissy à Paris, le 15 septembre 2020.

publié le jeudi 02 décembre 2021 à 11h46

Selon les projections actuelles, le variant Omicron devrait prendre le dessus sur le variant Delta au début de l'année 2022, a avancé le professeur.

Alors qu'un premier cas a été identifié en France métropolitaine, le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, a estimé jeudi 2 décembre que "le variant Omicron, c'est le variant que l'on craignait".

"C'est le variant qui a des mutations qui se situent en particulier dans la protéine Spike qui est la protéine qui sert à accrocher le virus à son récepteur, et c'est la zone du virus contre laquelle sont dirigées les vaccins", a-t-il expliqué sur BMFTV. Il a trente mutations dans cette protéine spike, ce qui est beaucoup, c'est considérable, et puis une dizaine de mutations qui sont ailleurs."

Jamais un variant du Covid-19 n'avait provoqué autant d'inquiétude depuis l'émergence de Delta, actuellement dominant et déjà très contagieux. L'OMS juge "élevée" la "probabilité qu'Omicron se répande au niveau mondial", même si de nombreuses inconnues demeurent : contagiosité, efficacité des vaccins existants, gravité des symptômes.


Toutefois, le Pr Delfraissy, à l'image de son collègue, le Pr Fontanet ou encore du porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a souligné que l'ennemi actuel de la France était le variant Delta. "Il faut qu'on ait une attitude d'anticipation vis à vis de ce virus, il y a beaucoup d'incertitudes encore, mais ne nous trompons pas de combat : le vrai combat, le vrai ennemi, c'est la 5e vague avec le variant Delta", a-t-il martelé.

Le variant Omicron "va mettre un certain temps avant de s'installer en France et en Europe en général", a indiqué le professeur. Et selon les projections actuelles, "on devrait voir progressivement ce variant Omicron changer et prendre le dessus sur le variant Delta" début 2022.


Un premier cas de variant Omicron a été confirmé en métropole chez un homme résidant en Île-de-France, dépisté à son retour d'un voyage au Nigeria, a annoncé jeudi l'Agence régionale de santé (ARS).

L'homme, non vacciné contre le Covid, est âgé de 50 à 60 ans et ne présentait pas de symptômes au moment du test, selon la même source. Sa femme, qui l'accompagnait dans ce voyage, également non vaccinée, "a été testée positive au Covid-19 et un séquençage est en cours pour vérifier s'il s'agit également du variant Omicron, a précisé l'ARS. L'entourage a été testé et placé à l'isolement.

Le voyageur de retour du Nigeria, qui réside en Seine-et-Marne, a été testé positif au Covid à sa descente d'avion le 25 novembre. Il est resté à l'isolement à son domicile avec son épouse depuis leur arrivée sur le territoire compte tenu du résultat positif au test.

Jusqu'à présent, un premier cas positif au variant Omicron avait été identifié en France sur l'île de la Réunion.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.