Omar Sy : "J'ai quitté la France, mais elle ne m'a pas quitté"

Omar Sy : "J'ai quitté la France, mais elle ne m'a pas quitté"
Omar Sy, le 27 septembre 2014, à San Sebastian

, publié le dimanche 14 août 2016 à 19h03

Après l'avoir brièvement occupée fin 2012, Omar Sy a retrouvé sa place de personnalité préférée des Français, selon le nouveau classement Ifop publié par le Journal du dimanche. Cette reconnaissance, Omar Sy la prend pour "une déclaration d'amour".

Cette popularité avait été déclenchée par le long-métrage "Intouchables", succès monstre au box-office français : "Les gens ont été sensibles au message de tolérance et de partage que véhiculait le film", estime le comédien.

L'humoriste et acteur détrône Jean-Jacques Goldman de "sa" 1ère place que le chanteur occupait depuis juillet 2013. "Le Top 50 n'est pas une compétition", "je vois juste que les gens manifestent de l'amour", explique t-il. L'acteur originaire de Trappes est souvent salué pour sa réussite, mais refuse de joueur le rôle d'unique porte-étendard de la diversité : "Je ne dois pas être la seule illustration de cette volonté de vivre-ensemble". "Il faut arrêter de dire : 'Je suis français musulman'. Je suis français, un point c'est tout." lance t-il dans les colonnes du JDD.


Daesh et le Front national? "Je ne veux plus les citer, ils ont assez de publicité en ce moment" répond-il. "Je m'efforce d'être au-dessus de la haine. "Chacun est responsable à son petit niveau". "À son petit niveau", l'acteur dit ainsi choisir ses films pour "passer des messages qu'il pense importants", et "montrer ce qu'il y a de beau dans l'être humain". "Je me dois de défendre le monde que je vais laisser à mes enfants."

"J'AI QUITTÉ LA FRANCE MAIS ELLE NE M'A PAS QUITTÉ"

Interrogé sur son engagement après la mort d'Adama Traoré, décédé à Beaumont-sur-Oise après une interpellation "musclée" des forces de l'ordre, il se justifie : "Un des valeurs de notre pays me semblait bafouée" dans une affaire "qui semble étrangement floue". "Dans un climat politique comme celui d'aujourd'hui, il est important que toute la vérité soir faite sur un cas comme celui-là". Pas question cependant de s'engager pour une personnalité politique. "Personne ne m'inspire confiance dans le paysage actuel", explique t-il.

Installé à Los Angeles depuis 2012, l'acteur estime que la distance renforce le caractère "frappant" des changements dans la vie française, qu'il observe de l'étranger. "J'ai quitté la France mais elle ne m'a pas quitté. Ce n'est pas parce que je n'y habite pas que je n'ai pas envie qu'elle se porte bien".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.