Olivier Véran salue l'arrivée du Molnupiravir, nouveau médicament anti-Covid

Olivier Véran salue l'arrivée du Molnupiravir, nouveau médicament anti-Covid
Le Molnupiravil diminue la capacité du coronavirus à se multiplier

publié le jeudi 25 novembre 2021 à 14h00

"Nous fondons beaucoup d'espoir dans ce traitement", a lancé le ministre au sujet de ce comprimé anti-Covid-19 du laboratoire Merck. 

"La donne va changer". A l'occasion d'un point-presse où il a dévoilé la stratégie sanitaire du gouvernement face à la cinquième vague de Covid-19 , Olivier Véran a annoncé l'arrivée prochaine du Molnupiravir, médicament destiné à atténuer les formes symptomatiques du Covid-19. "Depuis le début de l'épidémie, les laboratoires du monde entier cherchent des traitements efficaces contre le Covid. La recherche a réalisé des progrès considérables, et la France est à la pointe pour être l'un des premiers pays au monde à en faire bénéficier les malades". "En cette fin d'année, la donne va changer", a lancé le ministre jeudi 25 novembre, au sujet de ce nouveau médicament antiviral développé par le laboratoire américain Merck.

"Nous fondons beaucoup d'espoir dans ce traitement", a t-il ajouté. Le traitement, sous forme de comprimé, sera disponible en pharmacie sous prescription, et réservé aux personnes à risques de faire des formes graves du coronavirus, par leur âge ou leurs comorbidités.

Pour les gens qui présentent des symptômes, ce médicament peut réduire par deux le risque d'être hospitalisé. La pilule de Merck diminue la capacité du coronavirus à se multiplier en augmentant le nombre de mutations dans son matériel génétique.


Bien que le comprimé de Merck n'ait pas encore été approuvé, le régulateur européen des médicaments a émis le 19 novembre une recommandation afin que les pays de l'UE puissent individuellement décider de l'utiliser en cas de pic d'infections. "Si l'EMA conclut que les avantages de Lagevrio l'emportent sur ses risques dans le traitement du COVID 19, elle recommandera (à la Commission européenne) d'accorder une autorisation de mise sur le marché", a déclaré le régulateur, basé à Amsterdam.


 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.