Oise : les deux plus vieux grands cerfs de la forêt de Laigue abattus par des chasseurs

Oise : les deux plus vieux grands cerfs de la forêt de Laigue abattus par des chasseurs
(illustration)

publié le mardi 26 octobre 2021 à 15h16

La Fédération des chasseurs de l'Oise s'est désolidarisée de cet abattage, estimant que les chasseurs n'auraient dû en abattre qu'un seul.

Ils étaient les plus vieux grands cerfs de la forêt de Laigue, près de Compiègne, et à ce titre étaient emblématiques du domaine : l'Araignée et l'Équerre, tous les deux âgés d'une dizaine d'années, ont été abattus à une semaine d'intervalle par des chasseurs, a rapporté lundi 25 octobre France 3.

"La dernière merveille de la forêt de Laigue vient de tomber sous les balles des chasseurs pendant le brame", a écrit sur Twitter le Collectif pour l'abolition de la chasse à courre (CACC). L'Équerre a été abattu le 9 octobre et l'Araignée une semaine plus tard, lors de chasses à tir.

"Comme chaque année, on a assisté à une véritable chasse aux trophées, a déploré le CACC, cité par France 3. C'est un véritable carnage."


"Ils ont été abattus par un lot de chasse du Francport, a précisé à France 3 le photographe animalier Gaëtan Martin. Ce sont des chasseurs réputés pour tuer les plus gros cerfs. Tous les photographes animaliers sont en colère. Cela fait déjà quelques années que des gros cerfs sont tués. Ce n'est plus de la régulation, mais de l'extermination. Même certains chasseurs ne comprennent pas !"

Et en effet, la Fédération des chasseurs de l'Oise s'est emparé de la polémique. "Ces chasseurs n'ont pas respecté la philosophie de la Fédération", a expliqué son président Guy Harlé D'ophove.

"Ils ont prélevé deux grands cerfs. Ils n'auraient dû en prélever qu'un, a-t-il expliqué à France 3. Parce que la règle édictée par la fédération est que lorsqu'il y a une attribution, elle ne doit pas dépasser 20% des grands cerfs. Ils en avaient prélevé un quinze jours avant, ça suffisait. L'autre prélèvement devait être fait sur un petit cerf."

Il a toutefois rappelé que ces "prélèvements" n'étaient pas illégaux. "Légalement, ils n'ont rien à se reprocher, mais c'est une convention que nous avions avec les chasseurs, selon lui. On peut se faire plaisir une fois en prélevant un grand cerf, mais lorsqu'il y a plusieurs attributions, les autres, doivent être des petits cerfs."

"L'année prochaine, on va réduire leur plan de chasse, a encore indiqué Guy Harlé D'ophove. Ils n'ont pas joué le jeu donc on va le réduire pour le rééquilibrer. Je suis navré qu'ils aient fait ça.'

Vos réactions doivent respecter nos CGU.