Offre d'emploi pour un professeur dans le collège de Samuel Paty : "une maladresse" pour le rectorat

Offre d'emploi pour un professeur dans le collège de Samuel Paty : "une maladresse" pour le rectorat
Une affiche en hommage à Samuel Paty, le 3 novembre 2020 à Conflans-Sainte-Honorine.

, publié le dimanche 29 novembre 2020 à 19h40

Plus d'un mois après l'assassinat de Samuel Paty, une offre d'emploi pour un poste de professeur d'histoire-géographie au collège de Conflans-Sainte-Honorine a été publiée.

CDD de 10 mois, pour pourvoir un poste de professeur d'histoire-géographie au collège de Conflans-Sainte-Honorine : "débutant accepté". 


Cette offre d'emploi, un peu plus d'un mois après l'assassinat de Samuel Paty, lui-même professeur d'histoire-géographie dans l'établissement, n'est pas passée auprès des syndicats.

Sur Twitter, la section de Versailles du Snes-FSU, premier syndicat du secondaire, a dénoncé une annonce "insupportable" et s'est félicitée de son retrait, rappelant l"'exigence d'un traitement sérieux et digne de cette situation".



Le rectorat de Versailles (Yvelines) a reconnu dimanche "une maladresse" après la publication, vite retirée, d'une offre d'emploi pour un poste de professeur d'histoire-géographie dans le collège de Conflans-Sainte-Honorine où enseignait Samuel Paty. Ce n'est pas spécifiquement le poste de l'enseignant, décapité mi-octobre après avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, qui était à pouvoir, a expliqué le rectorat à l'AFP. 

"Deux enseignants expérimentés, titulaires et volontaires ont été nommés depuis deux semaines pour prendre en charge les élèves de Samuel Paty au collège du Bois d'Aulne", a-t-il détaillé, tout en reconnaissant que "cette annonce inappropriée" était une "maladresse".

Offre retirée

L'offre, qui n'est maintenant plus en ligne, a été retirée du site de Pôle emploi quelques heures après avoir été publiée dimanche 29 novembre. Le rectorat précise également que "certains personnels du collège sont actuellement en arrêt de travail" mais que "la quasi-totalité d'entre eux ont été remplacés", dans cet établissement encore très marqué par l'assassinat de Samuel Paty. 

Dans ce contexte, et "pour anticiper d'éventuels nouveaux besoins sur l'établissement, le recrutement d'un autre enseignant d'histoire-géographie est en cours".
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.