Occitanie : pas de bus de substitution sur plusieurs lignes de train interrompues

Occitanie : pas de bus de substitution sur plusieurs lignes de train interrompues
Les dégâts causés par les intempéries sont importants, comme à Villeneuve-les-Béziers.

Orange avec AFP-Services, publié le samedi 26 octobre 2019 à 16h24

Après les intempéries qui ont touché plusieurs départements du Sud,  le trafic ferroviaire est interrompu entre Montpellier, Perpignan et l'Espagne et entre Montpellier et Toulouse, jusqu'au 4 novembre. Les bus de substitution ne sont pas prévus pour autant sur toutes les lignes.

Dans le Sud, la circulation des trains est interrompue entre Montpellier, Perpignan et l'Espagne ainsi qu'entre Montpellier et Toulouse jusqu'au 4 novembre, en raison des dégâts causés par les fortes intempéries de la semaine dernière. 

Les vacances scolaires ont commencé mais des bus de substitution ne sont pas prévus sur toutes les lignes.

"Un TGV c'est environ 1.000 personnes, un Ouigo c'est jusqu'à 1.200 personnes", explique Hilaire Hautem, directeur adjoint SNCF réseau Occitanie, sur France Bleu Occitanie. "Donc ça veut dire que pour faire une substitution par bus il faudrait 20 autocars par TGV".


Des travaux importants à réaliser

Une situation compliquée, selon lui, d'une part parce qu'il faudrait "trouver très vite ce volume d'autocars", et d'autre part pour des raisons d'acheminement et de stationnement devant la gare de Montpellier.  De son côté, la SNCF se justifie en expliquant à Franceinfo qu'il faudrait mobiliser "environ 400 bus par jour". En attendant, les cars Flixbus sont pris d'assaut par les voyageurs, ce qui implique une augmentation des prix. La compagnie a décidé d'ajouter un dixième trajet aller-retour quotidien entre Toulouse et Montpellier jusqu'au lundi 4 novembre, indique Le Parisien.

Vendredi, la circulation a repris progressivement uniquement entre Narbonne et Béziers. Le 23 octobre, un torrent d'eau et des coulées de boue ont emporté les voies de chemin de fer entre Agde et Béziers. Des dégâts qui nécessitent des travaux très importants, d'après la SNCF. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.