Obsolescence programmée : vers un "indice durée de vie" ?

Obsolescence programmée : vers un "indice durée de vie" ?
La secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, Brune Poirson, le 13 décembre 2017.

Orange avec AFP, publié le mardi 13 février 2018 à 16h40

VIDÉOGRAPHIE. Le gouvernement a décidé de s'attaquer à l'obsolescence programmée et réfléchit à un "indice durée de vie" pour les produits électroniques et électroménagers.

Cet indice ressemblerait à l'étiquette-énergie et attribuerait aux produits une note allant de 1 à 10 en fonction de divers critères, comme la robustesse ou la "réparabilité" du produit.

D'abord implanté de manière volontaire jusqu'au 1er janvier 2020, le dispositif deviendrait ensuite obligatoire.



"Agir pour allonger la durée de vie des produits, c'est lutter contre une double aberration, écologique et économique", a déclaré la secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire Brune Poirson lors d'un déplacement dans un atelier de recyclage à Poitiers (Vienne). "Je travaille à trouver des solutions concrètes pour donner aux Français les moyens d'une consommation plus responsable et plus favorable à leur budget".



Des leviers fiscaux également envisagés

Autre dispositif évoqué pour diminuer le gaspillage : l'utilisation de leviers fiscaux pour encourager le développement d'une filière de réparation de produits, comme par exemple l'instauration d'une TVA réduite. Pour défendre ses propositions, le gouvernement rappelle que, selon une étude de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) datant de 2015, "dans 60% des pannes, le consommateur n'essaye pas de faire réparer son produit et il ne fait jamais réparer si le coût est supérieur à 30% du prix du neuf".



Le gouvernement soumet également une série de propositions auprès des consommateurs et des industriels pour réduire le nombre de déchets : en début de semaine, Brune Poirson avait déjà annoncé la possible mise en place d'un dispositif de consigne pour le plastique, les canettes et les piles. Alors que le taux de recyclage des plastiques en France se situe actuellement entre 20% et 25%, le gouvernement a fixé l'objectif de 100% pour 2025.

Ces solutions, qui doivent encore être discutées, émanent d'une consultation lancée en octobre par la secrétaire d'Etat. Une feuille de route sur l'économie circulaire doit être publiée en mars.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
27 commentaires - Obsolescence programmée : vers un "indice durée de vie" ?
  • ...REPARABILITE ...c'est beaucoup plus important que l'obsolescence ...:
    l'utilisation , en fabrication , de vis ( ou autre fixations ) indemontables rend automatiquement le produit obsolet ...
    il est quand meme plus facile de reglementer les types de vis que tous les " calculs d'obsolescence " ...

  • Encore une belle usine à gaz à mettre en place.
    La France va pouvoir une fois de plus donner la leçon aux producteurs de biens de toute la planète, alors qu'il suffit d'études bien conduites des associations de consommateurs pour que ceux-ci fassent leur choix en toute connaissance.

  • je me rappelle gamin il existait des réparateurs de tele,de frigo, de machine à laver !! là cela n'existe plus ( je vous laisse deviner qui a eu intérêt de supprimer ces jobs ) ,là je suis retraité et mon petit biznees c'est de reparer les ordi, les tele etc .. je change un ecran d'ordi portable ou un clavier en 10 mn pour 20€ (les pièces sont de la recup) ,un tele je ressoude un fil (concu pour durer 7 ans ) et la tele refonctionne, je repare les poeles à petroles , ma niece m'appelle pour reparer sa machine à laver ( devis 350€ ) j'ai changé une piece (recup) en 15mn !! mon dada ? aller à la dechetterie ou recuperer des objets hs ,les demonter et regarder comment cela est conçu apres pour reparer un fer à souder et ça repart !!

    celà a pratiquement disparu ...en France , pas dans toutes l'Europe ...
    vous n'imaginez pas les volumes de produits " defectueux " qui partent en reparation ( refurbishing ) dans les pays de l'Est...
    d'autre part , vivant en Espagne , j'ai été surpris de constater ...tout ce que l'on y reparait encore .

  • Il me semblait pourtant que ce problème avait été traité par un Gouvernement précédent. Encore du pipeau, donc. On nous a fait croire cela pour qu'on se taise.Mais vous avez du boulot sur la planche. l' Obsolescence programmée est un sujet que nos industriels maîtrisent bien aujourd'hui. Ils sont capables de vous faire tomber votre appareil en panne dès le lendemain de sa fin de garantie. Et ce sont encore eux qui ont fait que l'on ne puisse pas retrouver de pièces de rechange (Heureusement qu'il y a internet)
    pour racheter neuf et toujours racheter.

  • allonger la durée de vie des produits .. c'est bien mais moins de ventes ,moins de productions; réduction des emplois ,délocalisations...etc.,.notre systéme économique fonctionne sur la consommation !