Obsèques de VGE: une cérémonie familiale limitée à trente personnes

Chargement en cours
Des policiers devant l'église à Authon, le 5 décembre 2020 pour les obsèques de l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing
Des policiers devant l'église à Authon, le 5 décembre 2020 pour les obsèques de l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing
1/3
© AFP, Damien MEYER

, publié le samedi 05 décembre 2020 à 09h57

Les obsèques de l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing, décédé mercredi à l'âge de 94 ans du Covid-19, réuniront trente personnes de la famille et du cercle proche samedi à 10h30 à Authon (Loir-et-Cher), a annoncé vendredi son fils Henri Giscard d'Estaing.

"Le président a souhaité que les obsèques se déroulent dans la stricte intimité familiale. Il se trouve que les circonstances font qu'il n'y aurait pas eu le choix. Nous n'aurons donc que des membres de la famille (...) et les personnes qui vivent autour de nous à Authon", a expliqué Henri Giscard d'Estaing.

"C'était son souhait et sa volonté. Le président de la République, hier dans son hommage, a parlé de sa pudeur", a continué M. Giscard d'Estaing, en référence au discours hommage tenu la veille par Emmanuel Macron.

Le chef de l'État a décrété un jour de deuil national mercredi 9 décembre. "Les Français qui le souhaitent pourront également écrire quelques mots d'hommage dans nos mairies et à Paris, au Musée d'Orsay", a-t-il précisé lors de son adresse aux Français jeudi soir.

"Mes frère et sœur ont été en contact (avec M. Macron, NDLR) et bien évidemment nous respectons les décisions qui ont été prises", a commenté Henri Giscard d'Estaing, après une réunion à la mairie d'Authon, accompagné du préfet du Loir-et-Cher, Yves Rousset.

Ce dernier a ensuite donné des précisions sur le dispositif prévu pour les obsèques.

"Nous avons organisé avec la famille qu'il n'y ait que trente personnes, en dehors des officiants, qui seront présentes dans l'église. Nous aurons à mettre en place un dispositif de sécurité pour respecter l'intimité de la cérémonie", a déclaré le préfet.

"Je veux dire à la population qu'il n'est pas la peine de venir. Par la suite, l'accès au caveau (...) sera libre donc ils pourront lui rendre hommage dans d'autres conditions. Le jour de demain n'est pas le jour adapté", a insisté M. Rousset.

Selon la maire d'Authon, Marie-José Cintrat, le terrain privé où sera enterré l'ancien président, situé entre la mairie et le cimetière, sera ouvert au public dès dimanche matin, pour une durée encore indéterminée.

Le village de 800 habitants, situé à 45 minutes en voiture au nord-est de Tours, continuait de se préparer vendredi après-midi à accueillir la cérémonie. 

Sur la place située entre la mairie, l'école et l'église, les employés municipaux enlevaient les feuilles mortes et plaçaient des barrières pour tenir à l'écart les éventuels curieux.

Les premières gerbes de fleurs, de la part entre autres des "Anciens de l'Elysée", arrivaient pour être installées dans l'église.

A l'intérieur, des feuilles imprimées avec les prénoms des participants à la cérémonie étaient déjà placées sur les chaises et bancs du petit édifice religieux.

Samedi matin, la cérémonie sera présidée par l'évêque de Blois, Jean-Pierre Batut. Selon le diocèse de Blois, elle sera coprésidée par l'abbé Benoît Lhomme-Ducret, curé d'Authon, ainsi que par deux amis de la famille Giscard d'Estaing, Monseigneur Jean-Michel Di Falco et le Père Stéphane Pelissier, de la Communauté Saint-Martin. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.