Obésité, hypertension, asthme, diabète... les comorbidités qui donnent accès à la vaccination contre le Covid-19

Obésité, hypertension, asthme, diabète... les comorbidités qui donnent accès à la vaccination contre le Covid-19
Une personne se fait vacciner contre le Covid-19.

publié le samedi 01 mai 2021 à 09h35

Ces comorbidités sont associées à un risque accru de développer une forme grave de la maladie.

Dès ce samedi 1er mai, quatre millions de Français "fragiles", âgés de plus de 18 ans, vont pouvoir se faire vacciner contre le Covid-19. Obésité, hypertension, asthme, diabète...Quelles sont les comorbidités qui ouvrent l'accès à la vaccination ? 



Ces comorbidités, qui sont associées à un risque accru de développer une forme grave de Covid-19 en cas de contamination, sont définie par la Haute Autorité de santé. Elles regroupent : 

- l'obésité avec indice de masse corporelle supérieur à 30 ;

- le diabète de types 1 et 2 ;

- l'insuffisance rénale chronique ;

- les "pathologies respiratoires chroniques susceptibles de décompenser lors d'une infection virale", notamment les broncho pneumopathies obstructives, l'insuffisance respiratoire, l'asthme sévère, la fibrose pulmonaire ou encore le syndrome d'apnées du sommeil.

- les pathologies cardio-vasculaires : l'hypertension artérielle compliquée (notamment complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales) ; les antécédents d'accident vasculaire cérébral ; les antécédents de chirurgie cardiaque ; l'insuffisance cardiaque ; les antécédents de coronaropathie ;

- les cancers ou hémopathies malignes ;

- les maladies hépatiques chroniques, en particulier la cirrhose ;

- l'immunodépression congénitale ou acquise ;

- le syndrome drépanocytaire majeur ou antécédent de splénectomie ;

- les "pathologies neurologiques" suivantes : maladies du motoneurone, myasthénie grave, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, paralysie cérébrale, quadriplégie ou hémiplégie, tumeur maligne primitive cérébrale, maladie cérébelleuse progressive.

- les troubles psychiatriques ;

- la démence.

Toutes les personnes majeures atteintes d'une pathologie de cette liste peuvent donc désormais prendre rendez-vous pour se faire vacciner. Aucune "prescription médicale" n'est nécessaire. Les personnes de plus de 50 ans sans pathologie particulière vont devoir attendre encore un peu pour pouvoir se faire vacciner : elles auront accès à la vaccination à partir du 15 mai. Quant aux moins de 50 ans sans pathologie, ils devront attendre jusqu'au 15 juin. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.