Nucléaire : un incident mineur sur un chantier à La Hague

Nucléaire : un incident mineur sur un chantier à La Hague
Photo d'illustration

, publié le mardi 25 février 2020 à 21h51

L'incident a eu lieu pendant le démantèlement de la première station des effluents du site. 
 
Les faits se sont produits le 16 février dernier sur le chantier de démantèlement de la première station de traitement des effluents du site, à La Hague (Manche), a annoncé mardi Orano (ex-Areva). Un incident de faible importance qui n'aurait pas eu de conséquences graves, selon le groupe.


Cet évènement, qui concerne la station de traitement STE2 à l'arrêt, a été classé niveau 1 sur l'échelle internationale des événements nucléaires (échelle INES), qui en compte 7, précise l'exploitant du site normand. Il a eu lieu lors d'opérations de perçage "sur la dalle en béton d'un silo contenant des déchets anciens sous forme de boues", précise l'entreprise du nucléaire. L'incident a toutefois entraîné la suspension du chantier en cours. 


Le contrôle radiologique effectué au niveau des trois ouvertures réalisées lors de cette opération de perçage et sur l'outillage utilisé "n'a décelé aucune radioactivité", selon Orano, qui ajoute que "l'événement n'ayant pas eu de conséquence pour le personnel, l'environnement et les installations concernées" et qu'une "déclaration avait été réalisée auprès de l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN)".


Et de conclure qu'il a "été proposé à l'ASN" de le classer en niveau 1 "considérant une prise en compte insuffisante des conditions d'intervention de l'opération, associée à une surveillance non adéquate du prestataire en charge du chantier", explique Orano.




 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.