Nouvelles révélations dans l'affaire Benalla

Nouvelles révélations dans l'affaire Benalla©Panoramic

, publié le mardi 04 septembre 2018 à 13h39

Lundi 3 septembre, les journalistes de l'émission de TMC "Quotidien" ont fait de nouvelles révélations dans l'affaire Benalla.

Alors que la rentrée du gouvernement n'a pas été de tout repos avec notamment la démission de Nicolas Hulot, de nouvelles révélations viennent mettre à mal l'exécutif dans l'affaire Benalla. Lundi 3 septembre, l'émission "Quotidien" a révélé que l'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron, qui était présent dans le bus des Bleus sur les Champs-Elysées le 18 juillet dernier, aurait joué un rôle plus important que ce qu'avait laissé entendre Christophe Castaner. Ce dernier avait assuré qu'Alexandre Benalla était en charge ce jour-là "de la logistique et des bagages". Mais selon un policier, présent dans le dispositif, Alexandre Benalla était "en lien direct" avec Emmanuel Macron afin de "caler le timing" d'après l'audition d'un officier devant l'IGPN.



D'après un second témoignage, Alexandre Benalla aurait également eu en sa possession le trophée. Il aurait lui-même apporté la Coupe du monde dans le bureau du président de la République, trois jours après la victoire des Bleus, avant "d'assurer également son transfert jusqu'au siège de la Fédération française de football". Un détail de taille que l'exécutif a préféré passer sous silence. Pour justifier la présence d'Alexandre Benalla dans le bus des Champions du monde, l'Élysée avait indiqué avoir "mobilisé l'ensemble de ses collaborateurs disponibles".

Selon les informations de RTL, l'ancien garde du corps d'Emmanuel Macron, mis en examen notamment pour "violences en réunion" lors des manifestations du 1er mai, devrait être une nouvelle fois entendu le 28 septembre prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.