Nouvelle-Calédonie : un "compromis" sur la question du référendum a été trouvé entre les indépendantistes et la droite

Nouvelle-Calédonie : un "compromis" sur la question du référendum a été trouvé entre les indépendantistes et la droite©LUDOVIC MARIN / AFP

franceinfo, publié le mercredi 28 mars 2018 à 09h53

Le compromis a été trouvé au bout d'une longue nuit. A sept mois du référendum sur l'indépendance, les élus de Nouvelle-Calédonie sont parvenus au terme d'une réunion marathon, mercredi 28 mars, à un "compromis" sur la formulation de la question qui sera posée le 4 novembre.

La question sera : "Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ?", avec un bulletin "oui" et un bulletin "non". Ce choix, qu'Edouard Philippe a indiqué avoir "proposé" au terme de discussions "directes" et "franches", a été adopté après plus de quinze heures de réunion du 17e comité des signataires de l'accord de Nouméa, dont une phase finale de plus de sept heures à Matignon.

Une formulation soumise au Conseil d'Etat

La formulation, qui va…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Nouvelle-Calédonie : un "compromis" sur la question du référendum a été trouvé entre les indépendantistes et la droite
  • Souveraineté et indépendance veut bien dire que la France n'aura plus rien à voir avec ce pays. Ni aide, ni fonctionnaire, etc... Enfin des économies peut être en vue.

  • ça veut dire quoi" pleine souveraineté et indépendante? je comprends pas, pour moi c'est indépendant ou pas.

  • Il aurait mieux valu trouver un truc pour que 30 à 50 migrants incontrôlés arrivent tous les jours des Comores dans l'île, ce qui fait en hypothèse basse, au moins plus de 10 000 par an, ........ en plus, quand on essaie d'en renvoyer quelques centaines aux Comores, de là où ils viennent, ils nous renvoient le bateau .......plein, ...... ils n'en veulent plus .......

  • J'espère que ce ne sera pas du 50/50; sur des enjeux de ce genre c'est 2/3, au mini 3/5

    A la vue de la situation du Vanuatu proche qui a accédé à l'indépendance il y a plus de 30 ans , beaucoup de Kanak ont compris que leur avenir est dans une autonomie en partenariat avec la France.Il n'y aura donc pas suspens le 4 novembre prochain en NC .