Nouvel An : 93 kg de feux d'artifice saisis à la frontière franco-allemande

Nouvel An : 93 kg de feux d'artifice saisis à la frontière franco-allemande

La police a saisi 93 kg de feux d'artifice à Strasbourg samedi 30 décembre.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 31 décembre 2017 à 07h46

De nombreux frontaliers se rendent en Allemagne pour acquérir ces explosifs interdits en France.

Ils causent chaque année des dizaines d'accidents graves le soir du Nouvel An. Les forces de l'ordre ont saisi samedi 30 décembre 93 kilos de feux d'artifice à la frontière franco-allemande entre Strasbourg (Bas-Rhin) et Kehl, dans le cadre d'une opération de prévention.

Samedi après-midi, à proximité de la cité du Port-du-Rhin à Strasbourg, une dizaine de policiers ont contrôlé automobilistes et voyageurs de la ligne de tram reliant la capitale alsacienne à Kehl. Objectif : lutter contre l'importation en provenance d'Allemagne de ces pétards interdits en France, très populaires dans les régions frontalières.

42 personnes blessés dans le Bas-Rhin en 2016

"En 2016, dans le Bas-Rhin, 42 personnes ont été blessées à la suite de l'utilisation d'un pétard", a souligné Juliette Trignat, directrice de cabinet du préfet du Bas-Rhin. "Près de la moitié avait moins de 16 ans", a-t-elle dit.

Lors de la Saint-Sylvestre, les accidents sont effectivement fréquents. En 2012 et en 2013, trois personnes sont mortes en Alsace en manipulant des engins pyrotechniques lors des fêtes du Nouvel An. Depuis 2007, un arrêté préfectoral dans les deux départements d'Alsace interdit le transport de pétards depuis l'Allemagne voisine et leur vente aux moins de 12 ans. Moins chers, les pétards et feux d'artifice en Allemagne - où la législation est moins contraignante - y sont disponibles en grandes quantités.

Les mortiers particulièrement recherchés

Le nombre d'accidents graves - mains ou doigts arrachés, amputations... - liés chaque année à l'usage de pétards et feux d'artifice lors de la Saint-Sylvestre a conduit à un durcissement de la réglementation côté français.

Les "mortiers", désormais classés en catégorie F4, les plus dangereux et facilement disponibles dans les magasins spécialisés en Allemagne, sont particulièrement recherchés. D'où l'attrait des frontaliers qui s'y précipitent en nombre avant les fêtes de fin d'année.

Coup de filet et prévention   

Les jeunes sont le plus souvent les victimes des accidents et la prévention est de mise. Outre les contrôles à la frontière, une campagne d'affichage a été mise en place et près de 10.000 collégiens du Bas-Rhin ont été sensiblisés cette année aux risques de l'utilisation des pétards. 

"Les conseils de précaution ne sont pas ringards. Ils permettent de garder ses deux yeux et ses deux mains toute sa vie", a déclaré Jean-François Illy, directeur départemental de la sécurité publique du Bas-Rhin.

 
37 commentaires - Nouvel An : 93 kg de feux d'artifice saisis à la frontière franco-allemande
  • avatar
    toupie67  (privé) -

    Dernier chiffre 555 kilos saisis dans le Bas Rhin

  • avatar
    VOSGESPAT  (privé) -

    En France on interdit l'utilisation des pétards et feux d'artifices dangereux ce qui est normal, quand on voit tout les ans les dégâts, mains mutilés voir amputés doigts arrachés etc...par contre d'autres pays tout est autorisé tel que l'Allemagne, mais que fait l'europe dans tout cela, à part réglementer la taille de tomates, la courbure des cornichons ou la couleur des cerises???

    Il ne faut pas dénigrer l'Europe c'est une excellente organisation qui nous coûte très cher mais qui en contrepartie a créé énormément d'emplois afin d'embaucher des enfants de Politiques qui n'auraient jamais pu trouver de salaires équivalents avec aussi peu de compétences.

  • Le fait d'interdire les pétards, feux d'artifice par des personnes non expérimentées est très bien la seule solution pour qu'il n'y en pas c'est d'interdire la vente en France donc cela passe l'interdiction d'importation et de fabrication dans notre pays de ces engins explosifs. Si non chacun sait que personne ne respect les arrêtés, ils ne servent à rien, d'autant plus que là, ils vont les acheter en Allemagne, il faut faire un accord avec les villes allemandes proches de la frontière Française, pour ne pas vendre d'explosif aux Français, sous peine de sanctions sévères.

  • et alors les gens ont le droit de faire la fète non !!!

  • Certains les détournent de leur usage festif...

    C'est à proscrire à certains où des accidents peuvent survenir et être utilisés sous des actes de malveillance etc....

    Donc, pas favorable à ceux qui les utilisent à des desseins personnels loin du cadre festif....

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]