Notre-Dame-des-Landes : les expulsions débuteront le 1er avril, annonce Lecornu

Notre-Dame-des-Landes : les expulsions débuteront le 1er avril, annonce Lecornu

Sébastien Lecornu le 15 mars à Fontenay-aux-roses

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 20 mars 2018 à 12h48

Alors que les négociations ont débuté au sujet de l'avenir de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, le secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique a fait savoir mardi 20 mars que les expulsions des militants anti-aéroport démarreraient dès le mois prochain.

Sébastien Lecornu prévient : le "compte-à-rebours est lancé" avant l'expulsion des zadistes. Invité de la matinale de RTL mardi 20 mars, le secrétaire d'État a réaffirmé que les opposants au projet d'aéroport, désormais abandonné, seraient évacués sous peu. "Aujourd'hui, il y a plus de 300 personnes présentes encore sur la zone. Ils seront expulsés à partir du 1er avril, à la fin de la trêve hivernale." Depuis l'annonce de l'annulation de la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, en janvier dernier, l'État réclame le départ des occupants de la ZAD, qui souhaitent pour leur part rester sur les terres qu'ils occupent.

Une centaine d'individus "violents"

"Sur les 300, nous sommes en train de faire ce travail et de les répertorier (...) Une centaine sur ces 300 sont assez violents, donc ne s'inscrivent pas dans l'État de droit et dans un projet agricole", a précisé le membre du gouvernement. Ilreste encore "15 jours ou trois semaines" à ceux qui veulent "se déclarer exploitants agricoles" mais "les militants de l'ultra-gauche violente" ne "seront jamais agriculteurs", a-t-il insisté. Sébastien Lecornu doit se rendre mardi et mercredi en Loire-Atlantique pour rencontrer acteurs locaux, agriculteurs, associations, élus, mais pas ces représentants de l'ultra-gauche. 

Lundi 19 mars, un groupe d'environ 300 opposants, accompagnés d'une quinzaine de tracteurs et de quelques animaux de ferme, avait manifesté devant les bâtiments de la préfecture de Loire-Atlantique, à Nantes. Les manifestants ont  déployé une grande banderole proclamant "La gestion des terres à ceux qui l'ont défendue - Larzac 2018". "On est là pour présenter une nouvelle voie et expliquer notre projet, ce qu'on porte en commun pour ce territoire et montrer combien nous sommes ouverts au dialogue et à la réflexion avec les institutions pour trouver des cadres qui nous permettent de penser l'avenir de la ZAD et continuer à y faire ce qu'on y élabore depuis des années", a expliqué une zadiste.

La préfète de la région Pays de la Loire a ouvert la porte lundi à des "projets agricoles au sens large" sur l'ex-ZAD de Notre-Dame-des-Landes, sous la forme de titres d'exploitation temporaires, délivrés à tous ceux qui accepteront de régulariser leur situation. 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
83 commentaires - Notre-Dame-des-Landes : les expulsions débuteront le 1er avril, annonce Lecornu
  • surtout pas critiquer les zadistes ,les terres ils les ont gagné à la sueur de leurs fronts , l'instruit ne tolère aucune remarque qui pourrait aller à l'encontre de ces gens la !

  • tous les non propriétaires doivent être délogés ainsi , que ceux qui ne sont pas déclarer et ne cotise pas à la M.S.A. , la terre aux vrais paysans, pas aux idéos qui rèvent d'un monde meilleurs avec leurs idées ?.....

    bonne réaction !

  • c'est une blague

  • je suis curieuse de voir ça .

  • Dans l'hypothèse où ce serait le cas, je crois que tout cela ne se fera pas sans casse, et il y aura du sang de part et d'autre.
    Souvenez-vous l'affaire du barrage de SIVENS avec le décès du jeune gauchiste......
    Tout ce que l'extrême-Gauche et Ultra-Gauche compte de traîne-savates sera présent.

    j'adore et partage votre "dernière ligne"