Notre-Dame de Paris n'est "pas encore tirée d'affaire", prévient Monseigneur Chauvet

Notre-Dame de Paris n'est "pas encore tirée d'affaire", prévient Monseigneur Chauvet
Notre-Dame de Paris est toujours en phase de "sécurisation"

, publié le vendredi 09 août 2019 à 10h05

Selon le recteur de la cathédrale, Notre-Dame de Paris n'est pas encore sécurisée et reste à la merci de l'échafaudage construit pour la soutenir.

Près de quatre mois après l'incendie qui l'a ravagée, Notre-Dame n'est pas "encore tirée d'affaire". Tel est l'avis de Monseigneur Chauvet, qui a apporté des précisions sur l'état de la cathédrale, dont le chantier en est toujours à la phase de sécurisation. "L'urgence est de finir de sécuriser la cathédrale", a t-il déclaré vendredi 9 août, à l'antenne de franceinfo.

"Aujourd'hui, si l'échafaudage tombe, il tombe sur la cathédrale et elle n'a pas la force nécessaire pour supporter cela", prévient le recteur de Notre-Dame, estimant qu'elle "n'est pas encore tirée d'affaire.

Elle est dans un petit coma".

Monseigneur Chauvet a également répondu au sein de la pollution au plomb, dont le traitement par les autorités fait polémique. "La cathédrale a déjà été dépolluée. On le fait sans arrêt!". "Ce plomb, ces parcelles, se répandent un peu partout. Quand ça tombe sur le sol, ça reste accroché. au sol. Vous pouvez nettoyer, mais le lendemain, le plomb réapparaît. C'est pour ça que la mairie enlève le macadam pour qu'on puisse remettre un autre macadam qui ne sera pas pollué", a t-il développé.

Le chantier de Notre-Dame de Paris, suspendu fin juillet, doit reprendre progressivement à partir de la semaine du 12 août avec l'arrivée de nouvelles mesures de protection pour les salariés potentiellement exposés au plomb. Pendant l'incendie qui a en partie détruit la cathédrale le 15 avril, plusieurs centaines de tonnes de plomb contenues dans la charpente de la flèche et la toiture ont fondu et se sont volatilisées sous forme de particules, laissant craindre des risques pour la santé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.