Nord : les tirs d'un chasseur déclenchent une alerte attentat

Nord : les tirs d'un chasseur déclenchent une alerte attentat©Capture Google Street View

6Medias, publié le dimanche 29 octobre 2017 à 12h34

Une femme a alerté la police après avoir entendu des coups de feu et des éclats de voix. Il s'agissait en fait d'un quiproquo, explique "La Voix du Nord".

Secteur bouclé, militaires en faction et Samu en renfort, le paisible village de Villereau dans le Nord, près de Valenciennes, a connu une matinée particulièrement agitée ce dimanche.

Comme le rapporte "La Voix du Nord", un important dispositif, digne d'une alerte attentat, a été déployé dans un village de loisirs après l'appel d'une riveraine disant avoir entendu des coups de feu et des éclats de voix.

L'information est suffisamment prise au sérieux pour que les forces de l'ordre investissent le village de loisirs. Dans le même temps, un centre de commandement des opérations est établi dans la mairie de Villereau. Mais il s'agit en réalité d'une fausse alerte. France 3 Hauts-de-France explique que les coups de feu entendus par la riveraine étaient en fait les tirs d'un chasseur, qui effectuait une sortie dans une forêt à proximité pour traquer le pigeon. Et les éclats de voix venaient d'une dispute entre des résidents polonais du village de loisirs, dont le chalet se trouvait à côté de celui de la femme qui a donné l'alerte.

Ce concours de circonstances, heureusement sans gravité, a été confirmé par les forces de l'ordre. "La dame réveillée à l'origine a eu peur, elle nous a passé un appel d'urgence en nous disant que quelqu'un tirait avec une arme en criant 'Allahou Akbar', elle avait cru l'entendre en tout cas", a indiqué la compagnie de gendarmerie d'Avesnes, citée par La Voix du Nord. "Ce sont deux choses complètement différentes et au final rien de grave. Les gendarmes sont intervenus pour vérifier que tout allait bien", a précisé un représentant des forces de l'ordre à France 3 Hauts-de-France.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.