Noël : plombés par la hausse des prix de l'énergie, les Français vont se serrer la ceinture

Noël : plombés par la hausse des prix de l'énergie, les Français vont se serrer la ceinture©Panoramic

publié le jeudi 11 novembre 2021 à 13h45

Les Français dépenseront, en moyenne, moins que les dernières années pour Noël selon Le Parisien qui relaye un sondage commandé par Proximis, une plateforme de commerce du Parisien.  

 Après une succession de dépenses supplémentaires concernant le chauffage, les énergies et l'essence, les Français ont décidé de faire des économies sur les dépenses de Noël selon un sondage de l'institut OpinionWay, relayé dans les colonnes du Parisien. "Les dépenses moyennes des ménages français pour les cadeaux de Noël seront de 282 euros. Ce chiffre est en augmentation par rapport à l'année 2020 mais il est bien inférieur aux dépenses d'avant la crise sanitaire (342 euros)", assure Éric Voltzenlogel dans le journal Le Parisien. Ce dernier est le vice-président des produits marketing chez Proximis, l'entreprise qui a commandé le sondage.


Mais les hausses tarifaires sont-elles réellement la raison principale d'une baisse des dépenses de Noël ? Selon le sondage, ce ne sont pas forcément les dépenses récentes qui inquiètent les ménages, mais plutôt les futures.

Ils ne veulent pas dépenser trop d'argent le mois prochain pour ne pas se retrouver dans l'incapacité de payer les prochaines factures. Pire, 34% des sondés ne se déplaceraient pas pour passer les fêtes en famille à cause de l'augmentation de l'essence, rapporte BFM Business qui relaye les chiffres du sondage. 

Utiliser la prime inflation pour ses achats de Noël 

Fini le superflu, les Français dépenseront dans ce qui est nécessaire. 51% des Français ont décidé de réduire le nombre de cadeaux, 52% ont l'envie de faire des repas plus économiques et 45% ont même déclaré qu'ils n'achèteraient pas l'emblème de Noël : le sapin. Histoire de ne pas piocher dans ses fonds propres, plus de la moitié des ménages interrogés lors de ce sondage ont même déclaré qu'ils allaient se servir de la prime inflation, annoncée par Jean Castex au mois d'octobre dernier, pour effectuer les dépenses de Noël. Avec le Black Friday, les bonnes idées se multiplient dans les grandes enseignes françaises et 67% estiment que cette période est la plus propice pour faire ses achats en profitant des réductions. Il n'y a pas de petites économies. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.