Noël : les Français prévoient de dépenser un peu plus que l'année dernière

Noël : les Français prévoient de dépenser un peu plus que l'année dernière
(illustration)

, publié le mardi 24 novembre 2020 à 11h06

Le budget de Noël moyen des Français progresse cette année de 54 euros. Sauf chez les ouvriers, plus durement touchés par la crise.

Malgré la crise, malgré l'incertitude des mesures sanitaires, les Français ont prévu d'augmenter légèrement leur budget de Noël cette année, selon un étude de Cofidis relayée mardi 24 novembre par Le Parisien.

Les ménages français prévoient de dépenser en moyenne 603 euros pour les cadeaux et le repas de Noël, soit 54 euros de plus qu'en 2019, selon l'enquête "Budget, stratégies financières et bons plans des Français pour Noël", de Cofidis, Rakuten et CSA Research.

Dans le détail, 372 euros seront alloués à l'achat des cadeaux, 134 euros au repas, 28 euros aux décorations et 26 euros à la tenue vestimentaire.

"C'est un fait culturel, Noël a toujours été un moment de partage important aux yeux des Français, indique le directeur marketing de Cofidis, Mathieu Escarpit, cité par Le Parisien. Cette année, alors que 2020 n'a pas été un bon cru, il y a cette envie encore plus forte de se faire plaisir et de faire plaisir."



Sans surprise, l'enquête révèle des différences de budget entre les classes socioprofessionnelles. Ainsi, les CSP- vont dépenser en moyenne 767 euros (+215 euros par rapport à 2019). Quant aux CSP+, ils prévoient 877 euros de dépense.

Et selon Cofidis, la situation sanitaire a clairement un impact sur le budget de Noël. "Lors du premier confinement, parce qu'on ne pouvait plus aller au restaurant, au cinéma, etc., plusieurs milliards d'euros ont été épargnés par les ménages, souligne Mathieu Escarpit. La problématique est la même avec ce reconfinement, si ce n'est qu'une partie des sommes non dépensées ce mois-ci -parce qu'on ne peut pas sortir-, va être consacrée aux achats de Noël."

L'âge est également un critère déterminant dans les prévisions de dépenses. Les 65 ans et plus devraient dépenser 744 euros, et les retraités 721 euros. Un budget en légère baisse, mais qui reste élevé. "Ils sont moins touchés par la crise et continuent à consacrer des sommes importantes, certainement pour faire plaisir à leurs enfants et petits enfants dans ce contexte difficile", explique Mathieu Escarpit.

À l'inverse, les ménages plus modestes semblent plus touchés par la crise. Les ouvriers prévoient de dépenser 329 euros, soit 87 euros de moins que l'année dernière. "Ils font partie des populations plus touchées par la crise et qui ont moins la possibilité de puiser dans leur épargne", précise Cofidis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.