Noël : "Il y a vraiment eu un rush dans les magasins" après le déconfinement, selon le co-président de la Fédération des commerces

Noël : "Il y a vraiment eu un rush dans les magasins" après le déconfinement, selon le co-président de la Fédération des commerces©JOEL SAGET / AFP

, publié le samedi 26 décembre 2020 à 14h35

Selon Philippe Gueydon, directeur-général de King Jouet et co-président de la Fédération des commerces, ce Noël 2020 est "en demi-teinte", a-t-il estimé sur l'antenne d'Europe 1 ce samedi 26 décembre.

Un Noël qui ne ressemble en rien à celui des années précédentes. Pour freiner la propagation du Covid-19, les magasins ont été contraints à la fermeture quelques semaines avant les fêtes de fin d'année.

Ils n'ont pu rouvrir leurs portes que le samedi 28 novembre.


Cette période de fermeture forcée a forcément porté un coup à l'économie des commerces. Pour Philippe Gueydon, directeur-général de King Jouet et co-président de la Fédération des commerces, il s'agit d'un Noël "en demi-teinte", a-t-il estimé sur l'antenne d'Europe 1 ce samedi 26 décembre.

"Ce qui est très positif, c'est qu'on a vécu un peu la même chose que ce qui s'était déroulé lors du premier déconfinement à la mi-mai dernier, à savoir qu'il y a vraiment eu un rush dans les magasins", a-t-il constaté. En décembre, les ventes ont en effet été excellentes. "On va finir ce mois de décembre avec une progression, c'est déjà un point très positif pour la filière", s'est réjoui directeur-général de King Jouet.

"Nous avons fait beaucoup de click and collect"

Les ventes ont augmenté de 5% pour le mois de décembre par rapport à l'année 2019. Le dernier trimestre 2020 est donc positif pour le groupe. "Dans le contexte actuel, c'est une très belle performance", s'est réjoui Philippe Gueydon. "Nous avons fait beaucoup de click and collect, de drive, de retraits, etc. Les gens allaient sur nos sites internet pour aller ensuite récupérer les jouets en magasins", a-t-il continué.

La crise sanitaire a durement frappé le secteur du tourisme. "Les pertes sont de 20 milliards d'euros en 2020", a-t-il déploré sur l'antenne de Franceinfo ce samedi 26 décembre. "On a perdu entre 70% et 80% de notre chiffre d'affaires", a-t-il ajouté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.