Nièvre : un homme dérive sur plus de 10 km dans la Loire avant d'être sauvé

Nièvre : un homme dérive sur plus de 10 km dans la Loire avant d'être sauvé©Panoramic (photo d'illustration)

publié le lundi 26 juillet 2021 à 16h11

Dimanche 25 juillet, un homme de 48 ans est tombé dans la Loire dans le département de la Nièvre. Le quadragénaire a dérivé sur 11 kilomètres, avant d'être finalement sauvé par les pompiers, rapporte France Bleu.

C'est une mésaventure qui aurait pu bien plus mal se terminer. Dans la Nièvre, au niveau de Cosne-sur-Loire, un homme de 48 ans est tombé dans la Loire, dimanche 25 juillet, aux alentours de 21h30, détaille France Bleu.

Les circonstances de sa chute sont encore inconnues, mais le quadragénaire semblait faire une balade. Heureusement pour lui, un pêcheur l'a repéré et a alerté sa femme, qui a ensuite prévenu les pompiers. Ces derniers, venant du Cher et de la Nièvre, ont ainsi pu intervenir.



Une dérive sur le dos pendant 40 minutes

Les secours ont profité d'une embarcation civile, prête à l'usage, pour se mettre à pied d'œuvre et ne pas perdre de temps. Dans le cas inverse, les pompiers auraient dû préparer et mettre à l'eau leur bateau, ce qui aurait pu être fatal pour l'homme en détresse. Ils ont ainsi pu le tirer de l'eau et le remonter à leur niveau, sain et sauf. Pourtant, l'individu ne savait pas nager, explique France Bleu, qui précise, en outre, qu'il a su garder son calme et rester sur le dos pendant... 40 minutes. Conscient à son repêchage, il a été transporté à l'hôpital. Plus de peur que de mal donc, dans ce cas. Mais Santé publique France appelle néanmoins à la prudence. Si la noyade est la première cause de mortalité par accident chez les moins de 25 ans, elle peut toucher tous les âges. Chaque année, 1 000 personnes décèdent ainsi, dont la moitié pendant l'été. Les piscines sont souvent le triste théâtre de ces décès, mais les fleuves, lacs et cours d'eau le sont aussi, car l'accès pour les secours est souvent plus difficile.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.