Nicolas de Tavernost, patron d'M6, juge son salaire d'1,4 million d'euros "pas énorme"

Nicolas de Tavernost, patron d'M6, juge son salaire d'1,4 million d'euros "pas énorme"

Ce 1er juin 2016, Nicolas de Tavernost, le patron d'M6, a jugé que son salaire d'1,4 million d'euros n'était "pas énorme".

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mercredi 01 juin 2016 à 12h14

Le PDG de M6 Nicolas de Tavernost a estimé sur l'antenne de France Inter que son salaire, qui s'élève à 1.4 million d'euros, "n'était pas énorme". Une déclaration qui pourrait donner du grain à moudre à la polémique concernant le salaire des patrons, alimentée récemment par les révélations concernant la rémunération de Carlos Ghosn, le PDG de Renault.

L'homme d'affaire, hostile à un plafonnement du salaire des patrons, s'est justifié en faisant valoir qu'il n'était pas "le mieux payé du groupe" et que "quelques footballeurs sont bien mieux payés" que lui.

"Mon salaire d'1,4 million, c'est pas énorme", a-t-il lancé. "Je crois à la liberté des actionnaires, ce sont eux qui fixent la rémunération des patrons, c'est à eux de décider" mais "il faut être transparent". L'homme à la tête de M6, qui était en 2014 le 71e patron le mieux patron de France, réagissait notamment à "l'appel des 40 au CAC 40". Face aux polémiques concernant les salaires parfois vertigineux des patrons, quarante personnalités des responsables politiques et syndicaux ou des intellectuels, avaient lancé le 19 mai un appel dans les colonnes de Libération, pour que leurs rémunérations soient légiférées et ne dépassent pas 100 fois le Smic. "Nous demandons au gouvernement de légiférer pour que désormais, en France, un patron ne puisse pas être rémunéré plus de 100 Smic, soit 1,75 million d'euros par an", écrivaient les signataires de cet "appel des 40 au CAC 40".

- LE SPORT, "PAS BON POUR LE PORTE-MONNAIE" -

Interrogé par ailleurs sur la diffusion par M6 de la finale de l'Euro 2016, il a estimé qu'il ne s'agirait pas forcément d'une opération rentable pour la chaîne, en raison du coût des droits sportifs, mais qu'il s'agissait plutôt d'une question d'image. "Le sport en général n'est pas bon pour le porte-monnaie" d'une chaîne de télé, a-t-il expliqué, "car quand vous diffusez de grands événements sportifs sur une télé, généralement vous perdez de l'argent", mais cette opération profite à la marque M6.

Néanmoins, il considère que la chaîne dont il est le patron "se porte bien" et a été le groupe télé qui a "le plus progressé" en mai, mois où la chaîne est repassée au dessus des 10% de part d'audience. "Et en juin avec l'euro les choses vont bien se passer aussi", a-t-il estimé. Interrogé sur la santé de l'ancien international David Ginola, victime d'un malaise cardiaque mi-mai et qui doit commenter les matchs des Bleus pour M6, il a répondu que "les nouvelles sont bonnes : il nous a fait savoir qu'il serait là pour l'Euro".

 
270 commentaires - Nicolas de Tavernost, patron d'M6, juge son salaire d'1,4 million d'euros "pas énorme"
  • Combien nous coûte Stéphane (RICHARD) ?

  • Non, il à raison il n'est pas énorme: mais il est assurément TRÈS GROS lol !!!

  • Il compare son salaire avec celui de footballeurs (...pas tous, hein, dit-il quand même !...).
    Il utilise cette comparaison comme argument justifiant son manque de scrupule quant à son propre niveau élevé de revenus ! Je ne suis pas certain que cela convainc un salarié touchant le SMIC que l'écart entre ces deux revenus soit justifiable de cette façon-là !
    Et puis, cela n'empêche pas de considérer le salaire des footballeurs comme étant également beaucoup trop élevé. Les footballeurs justifient leur niveau de salaire par leur courte carrière et qu'en cas de blessure sérieuse, par exemple, tout peut-être remis en cause du jour au lendemain. Il y a du vrai là-dedans !
    Il n'en va pas tout à fait de même avec les grands patrons. Ils changent de siège dès les premiers signes d'essoufflement, empochant au passage quelques primes de départ, n'oubliant pas les primes d'arrivée... Sans oublier les retraites dorées cumulatives !
    Au final, j'ai trouvé sa réponse bien proche du mépris...

  • puisqu'il parait évident que l'argent n'a pas tellement de valeur pour lui , et que la somme qui lui est allouée ne le fait pas " bondir de joie " je pense qu'il ne verra aucun inconvénient chaque mois a échanger sa paye contre la mienne , ....je me tiens a sa disposition pour cet échange ......

    monsieur ces gens la se prenne pour le du panier et se sente indispensable

  • quand ils seront morts ils emmèneront pas leurs argents avec eux.

    oui mais en attendant ils vivent bien et se qui ai sur vous avez plus de valeur que lui

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]