Nice : un électricien assimilé à un terroriste sans son accord dans une production Netflix

Nice : un électricien assimilé à un terroriste sans son accord dans une production Netflix©Panoramic (photo d'illustration)

publié le vendredi 11 juin 2021 à 21h00

Nice Matin rapporte l'incroyable mésaventure vécue par Rami Sahli. Cet électricien niçois a été filmé à son insu et apparaît dans le film « Sentinelle » sur Netflix.

Il y est décrit comme un « barbu » surveillé par une militaire.

Il n'a pas vraiment compris ce qui lui arrivait. Rami Sahli raconte à Nice Matin qu'il s'est retrouvé à devoir expliquer sa présence dans un film... alors qu'il n'avait pas connaissance d'avoir été filmé. Il est apparu dans la dernière production de Netflix aux États-Unis appelée « Sentinelle ». Et le portrait qui est fait de lui l'a scandalisé.



Dans ce long-métrage, l'héroïne est Klara, une militaire traumatisée depuis qu'elle est revenue de Syrie et effectuant une opération appelée Sentinelle à Nice (Alpes-Maritimes). Lors d'une scène, on la voit en train d'observer deux hommes via la lunette de son fusil et évoquer "deux jeunes barbus munis de sac à dos". Elle arme alors son fusil. Parmi eux, l'électricien niçois qui a été filmé à son insu.

"Je sortais d'un chantier électrique près des restaurants de plage de la Prom', avec un collègue. On s'est salués, et je suis rentré chez moi. Je n'ai pas vu de camion de tournage, rien", confie-t-il à Nice Matin. Rapidement, l'homme explique avoir reçu des messages de proches, qui s'interrogeaient sur sa présence et le rôle qu'il jouait bien malgré lui.

"Je n'ai rien à voir avec l'islamisme, le terrorisme"

Constatant l'image qui était donnée de lui, Rami Sahli a décidé de protester. "Je n'ai rien à voir avec l'islamisme, le terrorisme", déclare-t-il. "Je ne comprends pas comment le réalisateur peut me faire passer pour un terroriste. Juste parce que je suis maghrébin ? Parce que j'ai un sac à dos ? Et quoi ? Je vais commettre un attentat parce que j'ai un sac à dos et que je suis maghrébin ?"

Nice Matin rapporte que l'électricien a porté plainte au pénal contre Netflix pour provocation publique à la discrimination et à la haine raciale ainsi qu'au civil pour atteinte au droit à l'image. La plateforme Netflix a, elle, modifié la description faite dans le film. En revanche, elle n'a pas donné suite à la demande de Rami Sahli et a conservé la séquence malgré la demande de retrait du Niçois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.