Nice : la colère des policiers municipaux contre le gouvernement

Nice : la colère des policiers municipaux contre le gouvernement

6Medias, publié le mercredi 20 juillet 2016 à 18h28

Dans une lettre ouverte adressée au Premier ministre, plusieurs syndicats de police de la métropole Nice-Côte d'Azur font part de leur grand mécontentement. Ils déplorent que les policiers municipaux, en première ligne sous l'autorité de la préfecture le soir de l'attentat du 14 juillet, n'aient pas été cités lors de la conférence de presse donnée par les ministres de l'Intérieur (Bernard Cazeneuve) et de la Défense (Jean-Yves Le Drian) deux jours plus tard. Ils interpellent Manuel Valls sur le rôle joué par ces policiers, qui ont été les premiers à signaler l'arrivée du camion conduit par Mohamed Lahouaiej Bouhlel sur la Promenade des Anglais.



Le courrier rappelle également que l'alerte donnée à l'ensemble des forces de sécurité intérieure émanait bien de la police municipale, qui a en outre "sauvé des centaines de vies humaines" et "porté secours à la population" le soir de l'attentat. Regrettant que celle-ci soit devenue "inexistante aux yeux du gouvernement" malgré un "lourd tribut payé pour la protection des Français", les syndicats mettent le doigt sur une véritable déconnexion entre l'exécutif et les équipes de terrain.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU