Nice : Christian Estrosi renonce au pass sanitaire pour les enfants dans les centres de loisirs

Nice : Christian Estrosi renonce au pass sanitaire pour les enfants dans les centres de loisirs
Le maire de Nice Christian Estrosi, le 5 janvier 2021 à Toulon.

publié le samedi 24 juillet 2021 à 11h29

Si le maire de Nice recommande aux familles de procéder à des tests salivaires, il ne conditionne désormais plus l'accueil des enfants en centre de loisirs et de vacances à un test PCR de moins de 48 heures ou à un certificat de vaccination. 

Christian Estrosi fait machine arrière. Après avoir annoncé vendredi qu'il avait décidé que les enfants ne seraient accueillis en centres de vacances que "s'ils (étaient) munis d'un test PCR de moins de 48 heures ou pour les plus de 12 ans d'un certificat de vaccination", le maire de Nice est revenu samedi 24 juillet sur sa position. 




"Des tests salivaires mais pas de pass sanitaire pour nos centres de loisirs et de vacances. La Ville de Nice propose et recommande aux familles ces tests salivaires pour éviter une circulation accrue du virus et la fermeture totale des centres qui pénaliserait parents et enfants", a tweeté l'édile. 


 "Les animateurs et personnels qui ne seraient pas vaccinés devront présenter un test afin d'assurer la meilleure protection possible", ajoute-t-il. 


Des tests proposés chaque semaine à la plateforme du Théâtre de Verdure et à l'entrée des centres de loisirs et de vacances et ce dès la semaine prochaine, a précisé Christian Estrosi sur France Bleu Azur. "Aujourd'hui je veux permettre aux familles, aux enfants, de pratiquer nos centres de loisirs et de vacances durant tout l'été. Voilà pourquoi, nous n'avons pas d'autres alternatives raisonnables et non invasives", a-t-il indiqué par la suite sur BFMTV.

Ce test salivaire "sera facultatif", a assuré sur BFMTV Lauriano Azinheirinha, directeur général des services des Alpes-Maritimes. 




Christian Estrosi avait initialement justifié sa décision d'imposer un pass sanitaire à tous les enfants des centres de loisirs et de vacances dès le 28 juillet suite à "une remontée de cas de Covid-19 dans les centres de loisirs et d'accueils" de la ville de Nice. 

Partiellement en vigueur depuis cette semaine, le pass sanitaire doit être étendu à tous les plus de 18 ans début août. Alors que le gouvernement avait prévu de l'imposer aux 12-17 ans, qui peuvent être vaccinés depuis la mi-juin, au 30 août les députés ont préféré repoussé l'échéance à fin septembre. 



 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.