Neige, verglas, inondations : 40 départements placés en alerte par Météo France

Neige, verglas, inondations : 40 départements placés en alerte par Météo France
Les quantités attendues sont de l'ordre de 2 à 5 cm en plaine avec localement 10 cm.

Orange avec AFP, publié le lundi 05 février 2018 à 23h00

MÉTÉO - La moitié de la France est placée en vigilance orange pour la neige et le verglas pour cette première vraie incursion de l'hiver après deux mois d'une douceur exceptionnelle.

Du Massif central à la Lorraine en passant par les pays de la Loire et l'Île-de-France, 39 départements sont placés en vigilance orange neige et verglas dans le bulletin de 18h de Météo France. À ces 40 départements s'ajoute l'Eure, uniquement placé en vigilance inondation.

La Seine-et-Marne (77), l'Essonne (91), le Val-de-Marne (94), la Seine-Saint-Denis (93), Paris (75), les Hauts-de-Seine (92), les Yvelines (78) et le Val-d'Oise (95) cumulent l'alerte neige et verglas et inondation.



L'Allier (03), les Ardennes (08), l'Aube (10), l'Aveyron (12), le Cantal (15), le Cher (18), la Corrèze (19), la Creuse (23), l'Eure-et-Loir (28), l'Indre (36), l'Indre-et-Loire (37), le Loir-et-Cher (41), la Loire-Atlantique (44), le Loiret (45), le Maine-et-Loire (49), la Marne (51), la Haute-Marne (52), la Mayenne (53), le Meurthe-et-Moselle (54), la Meuse (55), la Moselle (57), la Nièvre (58), l'Orne (61), le Puy-de-Dôme (63, la Sarthe (72), les Deux-Sèvres (79), la Vendée (85), la Vienne (86), la Haute-Vienne (87), les Vosges (88) et l'Yonne (89).

Sixx départements plus placés en alerte

"La perturbation continue sa remontée vers le Nord", explique Météo France. "Les quantités attendues sont de l'ordre de 2 à 5 cm en plaine avec localement 10 cm. En montagne, on pourra atteindre 10 à 20 cm au dessus de 500m, 20 à 30 au dessus de 1.000m". En Ardèche (07), en Lozère (48), dans le Rhône (69), dans la Loire (42), en Saône-et-Loire (71) et en Haute-Loire (43) "la pluie remplace progressivement la neige. La vigilance orange ne se justifie plus".

"Ce sera une vraie incursion de l'hiver, tardive mais bien réelle, avec la rencontre d'un air froid venu des pays scandinaves et d'une perturbation remontant du sud," a expliqué le prévisionniste Sébastien Léas, annonçant "le premier épisode neigeux remarquable de la saison".



Les poids lourds ont été interdits depuis le milieu de matinée sur l'A75 dans le Cantal et en Haute-Loire, où les conditions de conduite sont "délicates" en raison des chutes de neige, selon Bison Futé. Dans l'Aveyron, où il neige à 500 m d'altitude, une quinzaine de centimètres sont tombés sur l'Aubrac, 7 cm sur le Lévézou, selon la préfecture.

"La zone la plus affectée" par cet épisode devrait se situer mardi entre l'Indre-et-Loire, le Maine-et-Loire, la Vendée, indique Sébastien Léas. Entre 7 et 15 cm de chutes de neige, localement jusqu'à 20 cm, sont attendus, ce qui ne veut pas dire que la couche neigeuse au sol atteindra cette épaisseur.



À Paris aussi, la neige, qui a commencé à tomber lundi mais "pour l'instant pas de manière significative" selon l'organisme de la prévision, devrait continuer. Trois à cinq cm sont prévus mardi en Île-de-France, localement jusqu'à 10. Météo France met en garde contre un risque de "conditions de circulation très difficiles". Quant au nord-est, ce sont les pluies et bruines verglaçantes qui présentent un risque, plus que les cumuls de neige habituels pour ces régions.

Les chutes de neige pourront se prolonger mercredi, notamment sur le centre-ouest, la Nouvelle Aquitaine. Mais surtout les sols enneigés contribueront à faire chuter les températures, et Météo France s'attend à des "gelées généralisées" dès mercredi, hors région méditerranéenne, note Sébastien Léas. Le thermomètre pourrait ainsi descendre localement à -10°C, notamment sur le Centre Val de Loire, le Berry, ajoute-t-il. Après un jeudi plus calme, vendredi devrait voir l'arrivée d'une nouvelle perturbation, venue cette fois du nord-ouest, touchant tout un pan des Hauts-de-France jusqu'au Limousin en passant par l'Ile-de-France.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
31 commentaires - Neige, verglas, inondations : 40 départements placés en alerte par Météo France
  • Nous pensons aux parisiens et aux problèmes qu'ils rencontrent, mais quand nous les provinciaux et les agriculteurs comme en Auvergne par exemple, avons les mêmes problèmes, cela doit les laisser bien indifférents. Ceci dit, cette chère Hidalgo qui prône le transport en commun eh bien il fait défaut lui aussi. Et, nous sommes en 2018. Ceci dit, les élus de la région parisienne ne prennent pas beaucoup la parole, il est vrai qu'ils ne doivent pas avoir trop de problèmes eux quant au niveau du pointage dans les entreprises!.....

  • Messieurs de la météo comme tout les ans février est un mois d hiver et comme tout les ans le mois le plus froid de l annee

  • avatar
    VOSGESPAT  (privé) -

    Il faudrait déjà que l'on arrête de mettre du sel à outrance par milliers de tonnes sur nos routes, surtout quand nous rabat les oreilles avec la pollution en tout temps, notre super ministre écolo hulot est muet sur le sujet, les gens veulent rouler en hiver comme en été, que l'on dégage la neige oui, saler les routes non, si l'on ne veut pas que la circulation soit perturbée pas la neige et le verglas que l'on rende déjà obligatoire les pneus hivers contact du 1er novembre au 31 mars de l'année suivante, que l'on interdise de rouler par temps de neige et verglas ceux qui n'en sont pas équipés, on aura résolu une grande partie du problème, surtout quand on voit que beaucoup partent en montage pour faire du ski, avec des pneus été voir même à la limite de l'usure, on les moyens de dépenser 5 à 6000€ et sont incapable d'équiper correctement leur voiture avec des pneus adaptés, n'en déplaise aux réfractaires à ce genres de mesures.

  • - 26 dans l orne en 85 et 86 et 45 cm de neige
    et on allait au boulot a12 km
    saler les routes
    ne me parlez pas de sports d hiver

  • je suis d'accord, l'hiver on attend du froid, de la neige, mais malheureusement pas après ces inondations importantes, je plains tous ces gens qui doivent vivre dans des conditions difficiles, et même après la décrue, vue la hauteur des eaux, ils ne sont pas prêt au rétablissement du courant, tout les circuits de courant ( prise en priorité) noyé dans l'eau mettront du temps à sécher et bien d' autres problèmes