"Ne cherchons pas à déboulonner des statues", demande Emmanuel Macron

"Ne cherchons pas à déboulonner des statues", demande Emmanuel Macron
Emmanuel Macron à Bormes-les-Mimosas le 17 août 2020.

, publié le lundi 17 août 2020 à 21h05

Face à certains partisans du mouvement Black lives matter qui souhaitent effacer des noms et déboulonner des statues de personnages historiques ayant eu des liens avec l'esclavage, Emmanuel Macron a demandé l'apaisement en refusant de revoir l'Histoire.

"Lire notre passé avec des yeux d'aujourd'hui, confondre les combats". À l'occasion de la cérémonie commémorative du 76ème anniversaire de la libération de Bormes-les-Mimosas (Var), Emmanuel Macron est revenu sur les revendications de certains activites du mouvement Black lives matter, de déboulonner certaines statues et d'effacer certains noms des rues. 

En cause, le lien supposé de ces figures de l'Histoire de France, comme Colbert, avec l'esclavage


"On en apprend toujours, nos historiens continuent le travail, de révéler la vérité, de mieux comprendre, a relevé le président.

L'historiographie poursuit son chemin. Mais ne cherchons pas à déboulonner des statues ou effacer des noms. Ca n'est pas ça la nation française, pas davantage la République."

S'il s'est montré ouvert à intégrer au récit national des "héros oubliés", il s'est montré ferme quant au respect des figures déjà existantes. "Notre histoire est un bloc. (...) Il n'y a pas d'Histoire à revoir."
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.