Nantes : l'extraordinaire chantier de l'arbre aux hérons

Nantes : l'extraordinaire chantier de l'arbre aux hérons©LEPOINT

LEPOINT, publié le vendredi 13 avril 2018 à 15h55

François Delarozière, co-créateur du fantastique bestiaire des Machines de l'île, explique quelles sources d'inspiration font rimer création et high-tech.

Un autre monde se situe à moins de deux heures en train de Paris. Une fois à la gare de Nantes, la ligne 1 du tramway vous emmène à l'embarcadère des Chantiers navals. Après avoir traversé le pont qui enjambe la Loire, vous tombez sur les Machines de l'île, un bestiaire mécanique aussi féérique que déjanté et où, depuis plus de dix ans, vous pouvez monter à bord d'un éléphant géant et croiser une araignée mécanique juste à côté d'un carrousel qui reproduit des mondes marins. Un mélange d'art industriel et de créations surprenantes inspirées par Jules Verne, Léonard de Vinci ou encore de l'illustrateur…

Lire la suite sur LEPOINT

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.