Nanosatellites : le CSU de Montpellier va enrichir les modèles de Météo France

Nanosatellites : le CSU de Montpellier va enrichir les modèles de Météo France

La Tribune, publié le lundi 19 novembre 2018 à 17h57

Yann Barbaux, président du pôle Aerospace Valley, a récemment visité le Centre spatial universitaire (CSU) de Montpellier, spécialiste des nanosatellites. En attendant le création d'applicatifs terrestres avec des industriels, le CSU prépare l'envoi d'un nanosatellite au-dessus de la Méditerranée pour collecter des données météo à même d'enrichir les modèles prédictifs de Météo France.

Le Centre Spatial Universitaire (CSU) de Montpellier développe des nanosatellites depuis 2012. Le premier d'entre eux, Robusta, a été mis en orbite dans l'espace le 13 février 2012. Le second, Robusta-1B, a décollé le 23 juin 2017 depuis l'Inde.

Yann Barbaux, le président du pôle de compétitivité Aerospace Valley (qui a ouvert une antenne à Montpellier en avril dernier) vient de

Lire la suite sur La Tribune

Vos réactions doivent respecter nos CGU.