Mulhouse: quatre scouts construisent la plus haute tour de Kapla du monde, à plus de 18 mètres

Chargement en cours
Un scout participe à la construction de la plus haute tour de Kapla du monde, le 26 juin 2021 à Mulhouse (Haut-Rhin)
Un scout participe à la construction de la plus haute tour de Kapla du monde, le 26 juin 2021 à Mulhouse (Haut-Rhin)
1/4
© AFP, SEBASTIEN BOZON

publié le lundi 28 juin 2021 à 11h04

Les Kapla sont ces petites planchettes en bois que l'on trouve dans les coffres à jouets de millions d'enfants à travers le monde: quatre scouts téméraires en ont empilé plus de 11.000 pour former la plus haute tour de Kapla du monde, culminant à plus de 18 mètres, ce week-end à Mulhouse (Haut-Rhin).

Tous les parents connaissent ce jouet créé en 1987 par un Néerlandais, et nombreux sont ceux qui ont tenté de construire la plus haute tour de Kapla possible dans leur salon.

Pour quatre scouts venus de Grenoble, la réalité a dépassé le rêve: ils ont oeuvré durant quatre jours pour bâtir leur tour mesurée très officiellement à 18,76 mètres ce week-end. Le précédent record, établi à Lyon en 2016, était de 18,40 mètres, selon les organisateurs.

L'exploit a pris place dans la nouvelle salle d'escalade de Mulhouse, la plus haute de France, qui dispose d'un mur de 25 mètres de haut. Les jeunes bâtisseurs sont ainsi montés le long du mur d'escalade, encordés, pour accumuler 11.200 Kapla, sur 133 étages.

L'édifice n'a pas été bâti au hasard: les constructeurs sont partis avec un hexagone au centre et trois branches formant un Y, gage de solidité.

"On en a tous fait étant petit", explique Jonathan Wild, 15 ans, un des quatre constructeurs. "On s'est renseigné sur le record, comment ils avaient fait, avec combien de Kaplas. On s'est rendu compte que c'était faisable et on s'est dit pourquoi pas se lancer dans ce projet fou."

"Avec le poids toute l'architecture tient bien", souligne Antoine Piollat, chef scout du Groupe Saint-Jean de Grenoble. "Plus on monte et plus la base est solide. Ensuite sur le haut, la tour s'affine. Une fois la tour finie ça fait plus de 120 kilos."

Les quatre scouts bâtisseurs s'étaient entraînés depuis des mois, avec des tours de plusieurs mètres de haut, pour préparer le record.

"On pose les Kapla par cycle de une ou deux heures suivant la forme de chacun", reprend Jonathan Wild. "C'est assez physique mais on s'habitue. Tout est fait pour nous faciliter la vie. On a des petites sellettes qui permettent d'être comme si on était assis, ce qui fait un effort physique de moins."

Petit contre-temps, une partie des milliers de Kapla mis à disposition par deux ludothèques locales étaient un peu abîmés ou mal calibrés. Les derniers mètres de construction ont donc posé problème et l'objectif initial de plus de 21 mètres a donc dû être revu un peu à la baisse.

Et après tous ces efforts, le temps fort du week-end a bien sûr été la destruction de la tour, dimanche matin. Devant plusieurs dizaines de personnes, les constructeurs ont attaché deux longs fils à la base de la tour, qu'ils ont tirés pour faire s'effondrer l'édifice dans un grand fracas, en trois secondes...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.