Moselle : sans chauffage depuis plusieurs semaines, une sexagénaire vit un calvaire

Moselle : sans chauffage depuis plusieurs semaines, une sexagénaire vit un calvaire
©Panoramic

publié le jeudi 05 novembre 2020 à 14h40

France Bleu revient sur la situation catastrophique dans laquelle se retrouve Christine, une sexagénaire de Thionville (Moselle) dont la chaudière ne fonctionne plus depuis un mois. Le bailleur rejette la faute sur le constructeur.

Voilà maintenant un mois qu'elle ne parvient pas à trouver une solution à une situation qui ne cesse de s'aggraver. Selon les informations récoltées par France Bleu, Christine a de plus en plus froid dans son appartement de Thionville en Moselle. Et pour cause, la locataire sexagénaire doit composer sans aucun chauffage ni eau chaude. La faute à une chaudière en panne depuis plusieurs semaines.



Elle a pourtant tout tenté pour trouver un moyen de se réchauffer. Ce n'est malgré tout que depuis deux semaines que son bailleur Batigère a pris connaissance du préjudice. Un technicien a été appelé à plusieurs reprises pour remettre de l'ordre. « A chaque fois, le réparateur me dit que le problème est réglé, puis 15 minutes après son départ, ma chaudière retombe en panne, c'est sans fin », témoigne la locataire.

Sa chaudière semble donc condamnée et seul un changement apparaît comme une solution viable pour ramener un peu de chaleur dans le quotidien de Christine. Le hic ? Le bailleur estime qu'un tel changement doit être géré par le constructeur de l'objet dont la société se situe en région parisienne. Un statu quo qui empêche pour l'instant le litige d'être résolu.

Un quotidien bouleversé

Face à cette situation, Christine doit totalement adapter son mode de vie. Elle confie à France Bleu que les matinées sont de plus en plus dures. Elle enfile régulièrement plusieurs pulls car elle se réveille « gelée » dans son logement.

La question de l'hygiène devient vraiment problématique. La sexagénaire est forcée de faire bouillir de l'eau pour apporter un peu de chaleur et se retrouve à se laver au gant de toilette. « Je n'en peux plus de ne pas pouvoir prendre soin de moi. Pour le linge, c'est pareil, je ne peux rien faire, ça ne chauffe pas, il ne peut pas sécher à cause du froid. »

Désormais, c'est sa santé qui se retrouve en danger. Avec un logement humide et à la température très froide, Christine constate les dégâts au fur et à mesure : douleur à la gorge, toux, éternuements etc.. Le contexte devient intenable. « Je suis en déprime totale », avoue-t-elle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.