Mort suspecte d'une résidente de 104 ans dans une maison de retraite

Mort suspecte d'une résidente de 104 ans dans une maison de retraite©Google Street View

publié le dimanche 02 février 2020 à 19h10

Une pensionnaire de la maison de retraite de Guyancourt (Yvelines) a été découverte sans vie par le personnel après avoir été "débranchée", rapporte Le Parisien.

Un terrible drame s'est joué samedi 1er février entre les murs de l'Ehpad des Saules, à Guyancourt. Une résidente de l'établissement, âgée de 104 ans a été retrouvée morte dans son lit.

L'assistance respiratoire qui l'aidait à rester en vie aurait été débranchée, raconte Le Parisien. Le corps sans vie de la pensionnaire a été retrouvé par du personnel de la maison de retraite, qui a rapidement contacté la police.



La petite-fille de la centenaire, qui lui avait rendu visite un peu plus tôt dans la journée, a été placée en garde à vue. Cette dernière, âgée d'une cinquantaine d'année et résidant à Saint-Quentin-en-Yvelines, est suspectée d'homicide involontaire. "C'est une affaire qui semble compliquée. Elle ne sera sans doute pas résolue en quelques heures", explique au quotidien francilien une source proche du dossier.

Ses jours n'étaient pas en danger

Une autopsie de la pensionnaire de 104 ans a été demandée pour tenter de déterminer les causes de sa mort. D'après les informations du Parisien, même si l'état de santé de la centenaire s'était dégradé, ses jours n'étaient, semble-t-il, pas en danger. Contactée par le quotidien, la direction de la maison de retraite, qui appartient au groupe Korian, n'a pas souhaité s'exprimer sur le dossier, soulignant qu'"une enquête policière" était en cours, mais a tout de même confié qu'il s'agissait d'un "moment douloureux".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.