Mort de requins : Sea Shepherd va attaquer Nausicaá en justice

Mort de requins : Sea Shepherd va attaquer Nausicaá en justice
Un requin-marteau en captivité à l'Adventure Aquarium de Camden, New Jersey, le 20 août 2013.

, publié le dimanche 28 avril 2019 à 18h00

L'ONG Sea Shepherd a annoncé qu'elle allait déposer une plainte à l'encontre du Centre national de la mer Nausicaá de Boulogne-sur-Mer. En cause, la mort de l'ensemble des requins-marteaux du Centre.

La mort d'un requin-marteau au Centre national de la mer Nausicaá, jeudi 25 avril, aura été la goutte d'eau qui fait déborder l'océan.

L'ONG Sea Shepherd a annoncé qu'une plainte allait être déposé lundi 29 avril contre le Centre. La raison de cette colère vient du fait qu'il s'agissait, jeudi, du trentième décès d'un requin marteau. Vingt jeunes requins-marteaux avaient été prélevés en 2011 en Australie avant d'être rejoints, début 2018, par dix autres. Aucun n'a donc survécu. "La présence du requin-marteau à Nausicaá avait pour mission de sensibiliser nos visiteurs à la beauté et à la fragilité de cet animal, de mieux le connaître et observer ses comportements pour apprendre à le protéger encore mieux dans son milieu naturel", a expliqué le Centre.

Un champignon

Une justification qui ne satisfait pas l'ONG. Les requins-marteaux ont une espérance de vie en captivité très faible : douze ans contre plus de trente en pleine mer. Dans Le Parisien, Philippe Vallette, le directeur de Nausicaà, explique que cette fragilité provient d'un champignon "latent dans l'organisme des requins, qui se développe lorsqu'ils sont affaiblis". 




La plainte devrait porter sur des violations du code de l'environnement et des "sévices graves envers les animaux", a expliqué une porte-parole de Sea Shepherd sur M6, samedi 27 avril.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.