Mort de Naomi Musenga : "Que les responsables reconnaissent leurs responsabilités, on a voulu faire porter le chapeau à la lampiste"

Mort de Naomi Musenga : "Que les responsables reconnaissent leurs responsabilités, on a voulu faire porter le chapeau à la lampiste"©CATHERINE FABING / MUSENGA FAMILY / AFP

franceinfo, publié le jeudi 21 juin 2018 à 10h19

Les Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS) ont "accepté" mercredi 20 juin la démission du responsable du Samu de la ville après la publication d'un rapport pointant de nombreux dysfonctionnements dans la prise en charge de l'appel de Naomi Musenga, décédée fin décembre 2017. "Je crois qu'il faut que les responsables reconnaissent leurs responsabilités" a réagi mercredi sur franceinfo, Christophe Prudhomme, médecin urgentiste, porte-parole de l'AMUF (Association des médecins urgentistes de France), membre de la CGT-Santé.

"Les procédures n'étaient pas respectées dans ce Samu comme elles ne sont pas respectées dans de nombreux Samu" a-t-il ajouté. Pour Christophe Prudhomme, aujourd'hui on oblige "les assistants de régulation médicale à prendre des décisions

Lire la suite sur Franceinfo

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU